Aïd El Adha: Comment chercher une modération alimentaire saine

HIBAPRESS-RABAT-HUICK

La fête du sacrifice est la période de consommation de viande par excellence. Les plats sont généralement copieux et les fruits et légumes sont moins présents, voir totalement absents de l’alimentation, cela entraine un déséquilibre alimentaire accompagné d’une sollicitation plus importante du système digestif.

La viande de mouton est riche en graisse et particulièrement en graisse saturée ce qui la rend plus difficile à digérer et peut causer un inconfort digestif ou des troubles gastro-intestinaux.

Souvent les repas d’Aïd Al Adha sont accompagnés de boissons gazeuses riches en sucres qui peuvent provoquer des ballonnements si elles sont consommées en grande quantité.

Les dîners tardifs et copieux sont aussi à éviter car ils sont en grande partie responsables d’un sommeil perturbé, les organes digestifs ne prennent pas le temps de se reposer durant la nuit et sont donc plus exposés aux troubles.

Pour allier plaisir et santé, le mot d’ordre est la modération. Il faut manger raisonnablement et de façon équilibrée en privilégiant des préparations variées qui fournissent à l’organisme tous les apports nutritionnels nécessaires en protéines, glucides, lipides, fibres, vitamines et oligo-éléments.

Il faut accompagner les repas de fruits et légumes très importants pour leurs fibres qui aident à la digestion, sans oublier de boire de l’eau en quantité suffisante pour éviter les problèmes intestinaux.

La viande de mouton peut apporter énormément de vitamines et de minéraux à l’organisme, elle contient du zinc, du fer, du phosphore et des vitamines B2 et B12, une consommation modérée et raisonnable de cette viande est bonne pour la santé si elle est accompagnée du respect des règles de l’équilibre alimentaire et d’une bonne répartition des repas sur la journée.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button