Les importants dégâts sociaux engendrés par les carences éducatives

HIBAPRESS-RABAT-UNESCO

Au-delà des considérations financières, le rapport intitulé « Le prix de l’inaction : les coûts privés, fiscaux et sociaux à l’échelle mondiale des enfants et des jeunes qui n’apprennent pas, alerte sur les importants dégâts sociaux engendrés par ces carences éducatives. Les lacunes dans l’acquisition des compétences de base sont associées, au niveau mondial, à une augmentation de 69 % des grossesses précoces chez les jeunes filles, tandis que chaque année d’enseignement secondaire contribue à réduire le risque que les filles se marient et aient un enfant avant l’âge de 18 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button