L’objectif d’une éducation de qualité pour tous: les logiques institutionnelles qui se sont engagées autour des techniques issues du secteur de “l’insertion”

HIBAPRESS-RABAT-OEJ

Pour atteindre l’objectif d’une éducation de qualité pour tous, les logiques institutionnelles qui se sont engagées autour de cette notion, en amont et en aval de sa constitution en nouveau “problème social”, qu’il s’agit de cerner.

Le développement des dispositifs de signalement et de traitement judiciaire de l’absentéisme, la création des classes – et aujourd’hui des ateliers – relais et, plus largement, l’extension des politiques de suivi et de “remédiation” des situations de rupture scolaire, par le recours accru aux techniques issues du secteur de “l’insertion” et aux partenariats multi-institutionnels, ont contribué à l’émergence d’un nouveau mode d’appréhension de la question scolaire et se trouvent, en retour, légitimés par sa transformation en objet de recherche et en objet d’intervention prioritaire des nouvelles politiques publiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button