Agadir : Des militants civils à « Ourir » nient les images « criminelles » qui circulent et les relient aux célébrations

Des sources de militants civils et des autorités de la communauté territoriale d’Ourir, au nord de la ville d’Agadir, ont démenti auprès de Heba Press les images qui ont circulé sur les réseaux sociaux montrant un certain nombre de personnes attaquées à coups de couteau, ont-elles déclaré dans un communiqué à la Heba Press. Selon le journal, ces images ont été diffusées par des partis à travers l’Espace Bleu. Les relier aux célébrations du « Boujloud » dans la région est une fausse nouvelle, destinée à créer la panique et la peur. Elle remonte à l’année 2016 et n’est pas liée à la région de l’Ourir.

Les horribles images qui ont circulé sur Internet, faisant état d’un massacre dû au carnaval de Belmaune et de conflits entre bandes armées d’armes blanches, sont de fausses nouvelles. Les sources du journal affirment qu’il n’y a eu qu’un incident enregistré pendant les jours de l’Aïd. la région d’Aourir, lié à un différend et à un règlement de comptes entre deux personnes qui s’est soldé par un échange de coups et de blessures, et il n’y a aucun lien avec lui, et des mesures ont été prises à son égard par les autorités.

La région d’Aourir a été témoin de l’organisation du Carnaval de Belmaune, auquel assiste la plupart des régions du Souss, et les habitants ont vécu pour assister à cet événement artistique annuel, sans enregistrer aucun dérapage tout au long des jours de célébration.

La région de l’Ourir, au nord de la ville d’Agadir, dont la sécurité est gérée par la Gendarmerie Royale et l’autorité locale, se prépare à recevoir des milliers de touristes marocains et étrangers afin de découvrir la gentillesse de ses habitants et profiter de sa beauté montagnarde et côtière. , la fameuse « cocotte de l’Ourir » et la délicieuse « mousse ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button