« Villes Sans Bidonvilles » : Conditions de vie améliorées pour 347.000 familles

Hibapress

La ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, Fatima Ezzahra El Mansouri, a indiqué, mardi à la Chambre des conseillers, que les conditions de vie de 347.000 familles ont été améliorées grâce au programme « Villes Sans Bidonvilles » (VSB), depuis son lancement jusqu’à fin mai 2024, soit 74 % du nombre total des 465.000 familles concernées.

En réponse à une question à la Chambre des Conseillers sur « la politique du gouvernement pour éradiquer les bidonvilles », Mme El Mansouri a expliqué que le problème concerne 1,7 million de personnes, ajoutant que 27.000 unités de logement ont été activées, dont 17.000 ont été achevées et 10.000 autres sont en cours de construction.

Au cours des deux dernières années et demie, les conditions de vie de plus de 43.000 familles ont été améliorées, a-t-elle déclaré, rappelant que le rythme annuel de traitement des cas des familles vivant dans des bidonvilles est passé de 6.200 familles entre 2018 et 2020 à 18.600 familles par an entre 2022 et 2024.

La ministre a fait état de l’achèvement de l’appel d’offres pour la participation des secteurs privé et public à la nouvelle approche du programme VSB, à l’image de ce qui a été réalisé dans la municipalité de Skhirat-Témara, notant qu’il sera procédé au traitement des cas de 62.000 familles dans le but d’éradiquer le fléau des bidonvilles une fois pour toutes d’ici la fin de l’année 2028.

Mme El Mansouri a souligné l’ambition du gouvernement d’éradiquer les bidonvilles dans toutes les villes marocaines qui en pâtissent, notamment dans sept provinces qui souffrent encore du « lourd fardeau » des bidonvilles.

En réponse à une autre question sur « les documents d’urbanisme et la simplification des procédures administratives », la ministre a indiqué que durant le mandat du gouvernement actuel, 269 documents d’urbanisme ont été approuvés, dont 189 plans d’aménagement, précisant que 37 de ces plans concernent les grandes villes qui ont souffert de l’absence de plans d’aménagement depuis l’an 2000.

En outre, 79 projets de développement d’agglomérations rurales ont été approuvés, et la couverture des territoires nationaux par des documents d’urbanisme a été généralisée, permettant la couverture de 1289 collectivités territoriales sur 1503, selon la ministre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button