DAKHLA : UNE FÊTE QUI SE TERMINE PAR UN EMPOISONNEMENT COLLECTIF.

Un certain nombre d’étudiants et de personnes qui ont assisté à la cérémonie de l’école secondaire de Bir El Gandouz, qui s’est classée au premier rang du concours de la lecture de la langue arabe, ont été pris de malaise et de vomissement, suite à un état d’empoisonnement collectif après le déjeuner pris ensemble.

L’événement d’empoisonnement collectif a été ressenti, après le déjeuner servi lors de la cérémonie organisé à l’école de Bir El Gandouz, et auquel ont participé environ 150 personnes présentes, issues des cadres administratifs et éducatifs, des étudiants, de leurs parents et d’un groupe d’élus de la région.

La Délégation régionale de l’éducation nationale et de la formation des cadres de de la préfecture de Dakhla, Oued Eddahab dans son communiqué, que 34 cas dont neuf étudiants ont été malades, et 7 cas d’empoisonnement de personnes invitées au déjeuner après le retour chez eux, tout en ajoutant qu’ils ont reçu les traitements nécessaires à l’hôpital régional Hassan II de la ville de Dakhla.

Il est à noter d’après le communiqué de la délégation régionale de la ville, que tous les cas d’empoisonnement ont quitté l’hôpital le jour même, après avoir reçu le traitement, et l’amélioration de leur situation sanitaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button