Les Marocains parmi les peuples qui utilisent le plus de “cash” au monde et tests pour l’adoption du dirham électronique

Des rapports récents ont révélé des informations intéressantes concernant l’utilisation du cash dans plusieurs pays, y compris le Maroc, où les Marocains figurent parmi les peuples qui utilisent le plus le “cash” au niveau mondial.

Cette observation a été confirmée par Abdellatif Jouahri, le gouverneur de Bank Al-Maghrib, qui a affirmé que l’utilisation des espèces est très répandue dans notre pays, ajoutant que nous faisons partie des pays où le “cash” est le plus utilisé au niveau mondial.

Le gouverneur de Bank Al-Maghrib a souligné que la période de l’Aïd a connu une forte demande de liquidités, ce qui a poussé les institutions bancaires à mobiliser tous leurs efforts pour répondre aux besoins des Marocains.

Le même intervenant a expliqué que les transactions en espèces au Maroc ont dépassé les 430 milliards de dirhams, représentant environ 30 % du produit intérieur brut, un taux parmi les plus élevés au monde.

Pour réduire l’utilisation du “cash”, le Maroc a entrepris de tester le dirham électronique. Jouahri a affirmé que le Maroc explore, en collaboration avec la Banque mondiale et le Fonds monétaire international, l’adoption du “dirham électronique” dans les transactions.

Jouahri a ajouté : “Nous avons d’abord étudié l’objectif de l’adoption de la monnaie électronique, en tenant compte des expériences internationales. Nous avons effectué un test interne pour expérimenter l’utilisation du dirham électronique sur une plateforme de la Banque mondiale à Washington. Nous avons également testé la méthode de paiement en monnaie électronique au détail, en plus d’évaluer le processus opérationnel du système de transaction correspondant.”

Jouahri a souligné que les défis les plus difficiles restent à venir, notamment les problèmes juridiques et réglementaires ainsi que les répercussions sur les missions essentielles de la banque centrale et sur la politique monétaire en cas d’adoption officielle du dirham électronique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button