Point de vue: Samira Djouadi, la candidate Franco-Marocaine qui ne veut pas voir la IXème Circonscription des Français de l’Étranger sombrer dans les extrêmes.

HIBAPRESS-RABAT-COURRIER

Son engagement politique découle d’une profonde préoccupation face à la montée des pôles radicaux, qu’elle considère comme une menace existentielle pour les nations d’Afrique de l’Ouest et du Maghreb, notamment le Maroc, le pays de ses origines.

Critiquant avec fermeté les deux extrêmes, elle dénonce d’une part le RN pour son nationalisme exacerbé, imprégné de xénophobie et de rejet des valeurs cosmopolites. Pour elle, il est déconcertant de voir des électeurs du FN, résidant dans des pays étrangers où la diversité et l’ouverture sont des piliers fondamentaux de la société. D’autre part, elle pointe du doigt les leaders du Front populaire pour leur radicalisme de gauche et leurs propositions économiques qu’elle juge irréalistes, ainsi que pour leur proximité avec le front polisario, menaçant la stabilité régionale.

Samira Djouadi, femme franco-marocaine dynamique et engagée, se présente aux élections législatives pour la neuvième circonscription des Français à l’étranger. Connue pour son profond engagement envers les questions sociales et le tissu associatif, elle a fondé la Fondation TF1 et défend les valeurs de diversité et d’inclusion. Forte de son expérience dans le secteur associatif et de son rôle de conseillère au CESE, Samira a su attirer l’attention au second tour, face au député sortant, grâce à une campagne de proximité et d’écoute des citoyens. Elle est accompagnée dans cette candidature par Léa Diani, une figure dynamique de la société civile marocaine et de la vie culturelle depuis 25 ans.

Son programme ambitieux propose des solutions concrètes pour les Français de l’étranger :

-Renforcer l’AEFE et ses établissements scolaires pour garantir une éducation de qualité à moindre coût, incluant des bourses scolaires et des programmes adaptés aux contextes culturels.

-Améliorer l’accès aux services de santé pour les expatriés en garantissant une couverture médicale équitable et continue, ainsi que des droits aux soins via la CFE.

-Soutenir le développement entrepreneurial des Français de l’étranger avec des ressources, réseaux professionnels, financements adaptés et facilitation des obligations légales internationales.

-Moderniser et rendre plus accessible l’accès aux services consulaires via la numérisation, en établissant des relais locaux et des tournées consulaires régulières.

-Mobilisation pour protéger, informer et faciliter l’évacuation des Français en cas de situations d’urgence, en collaboration étroite avec les autorités locales.

En confrontant un député sortant critiqué pour son inaction, Samira Djouadi incarne le changement et l’espoir d’une représentation active et engagée. Elle appelle tous les électeurs de la neuvième circonscription à se mobiliser pour faire entendre leur voix et participer à la construction d’un avenir meilleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button