Nouvelle ère pour l’Iran: le nouveau président M. Pezeshkian appelle à régler la question du port obligatoire du voile et crie haut et fort: « Cela fait 45 ans que nous crions mort à l’Amérique, ça suffit. »

HIBAPRESS-RABAT

Après des décennies de peine et de chagrin, secoué par des crises économiques insupportables, sous le joug des « Gardiens de la révolution », l’Iran était étoffé de partout et souffrait le martyr.

Aujourd’hui, l’Iran semble vouloir changer de cap et veut taper sur une nouvelle porte qui lui permettrait de sortir de son embarras et partir construire une nouvelle république plus consciente de son avenir, de celui de son économie et celui de ses citoyens qui n’en pouvaient plus du désespoir qui les a habité depuis belle lurette

Aussi, u nouveau président est arrivé à la tete de l’Etat Islamique plus ouvzert et plus réformiste que jamais et l’a fortement annoncé dès le départ en souhaitant participer avec les USA et l’Occident à la « réforme » de la nouvelle république Islamique très inflexible qui puisse obtenir une voie vers la sortie vers le « renouveau »:

« Cela fait 45 ans que nous crions mort à l’Amérique, ça suffit. (…) On ne peut pas construire un mur autour du pays », martelait M. Pezeshkian, qui  appelle désormais à régler la question du port obligatoire du voile pour les femmes, l’une des causes du vaste mouvement de contestation ayant secoué le pays fin 2022 après le décès de Mahsa Amini, arrêtée pour non-respect du code vestimentaire strict, sachant que les difficultés économiques du pays, ses relations internationales, le faible taux de participation aux élections et les restrictions imposées sur Internet par le gouvernement sont monnaies courantes et qui méritent une solution plausible pour permettre au pays de s’en sortir à bon escient

Certes, l’élection devrait avoir des répercussions limitées, le président n’ayant que des pouvoirs restreints puisqu’il est uniquement chargé d’appliquer, à la tête du gouvernement, les grandes lignes politiques fixées par l’ayatollah Ali Khamenei, qui est le chef de l’Etat, mais qui peut toujours intervenir pour de bon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button