« Le Syndicat des Greffiers annonce une grève nationale de 6 jours »

 

 

Le Bureau national du Syndicat national du secteur de la justice, affilié à l’Union nationale du travail au Maroc, a annoncé la reprise de sa lutte.

Le syndicat a appelé à une grève nationale dans tous les tribunaux du royaume, les centres judiciaires, les directions locales et les centres d’archives, les jours mardi, mercredi et jeudi 9, 10 et 11 juillet 2024, ainsi que les jours mardi, mercredi et jeudi 16, 17 et 18 juillet 2024.

Le syndicat a souligné que cette grève intervient en raison du manque de sérieux du gouvernement dans le traitement des revendications des employées et employés des greffes, ainsi que de son retard dans la mise en œuvre des recommandations de la Charte nationale pour la réforme du système judiciaire, approuvée par Sa Majesté le Roi, notamment en ce qui concerne l’administration judiciaire.

Il a ajouté que malgré la compréhension de l’intervention et de la réaction positive du ministre de la Justice dans la phase précédente, il tient les autres secteurs gouvernementaux concernés responsables du blocage rencontré dans l’adoption de la modification du statut de base.

Le syndicat a également accusé le Premier ministre de retenir le statut de base des greffiers et de ne pas le libérer conformément aux amendements convenus avec le ministère de la Justice, exprimant son rejet de la duplicité gouvernementale dans le traitement des statuts de base, et réaffirmant son attachement aux propositions soumises au ministre de la Justice dans une correspondance datée du 3 mai 2024, dans laquelle il a proposé d’inclure les ingénieurs du secteur dans le statut de base selon la formule approuvée par le secteur de l’économie et des finances, ce qui leur permettrait de recevoir des compensations dont ils ont été privés depuis de nombreuses années.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button