Tétouan.. La dégradation des services du secteur des transports urbains suscite la colère de la population

 Hibapress/ Tétouan
Il existe un profond sentiment d’anxiété auprès  de la population de la ville de Tétouan face à la détérioration des services fournis par le secteur des transports urbains, à savoir l’existence  d’un nombre trés limité des bus  ayant un état mécanique  assez dégradé , au moment où des milliers des usagers  affluent vers la ville et les banlieux dont la population double en été, ce qui nécessite l’ajout d’un grand nombre de bus pour combler le déficit existant et rétablir les lignes de transport urbain qui ont  été supprimés après l’etablissement d’un contrat avec la société « Médina Issal » et  la société française Transdev.
La question posée par les habitants de la ville de Tétouan est de savoir qui protège la société  « Médina  Issal »  malgré son manque d’expérience et  son obtention d’un contrat de gestion  déléguée  du transport urbain en échange du généreux soutien financier  reçu par la société dans le cadre du régime de gestion déléguée, et d’une manière qui soulève des interrogations sur les circonstances de l’accord, alors que les membres du conseil municipal et les habitants de la région attendent l’annonce de la date de candidature. Nouvelles offres pour choisir une nouvelle société professionnelle pour gérer le transport urbain et y mettre fin le drame sans précédent que vivent les habitants.
La détérioration de l’état mécanique des autobus de transports urbains suite aux protestations des habitants de la ville de Tétouan et des environs nécessite l’intervention du ministère de l’Intérieur en tant qu’autorité de tutelle  chargée de la gestion déléguée du secteur des transports urbains. Cela nécessite également l’envoi d’une commission d’inspection du ministère  d’interieur et du Conseil supérieur des comptes pour découvrir la vérité des vices  sur cet accord, qui a déjà été critiqué par les autorités, les médias et les organismes de défense des droits de l’homme.
Le seul problème est que le marché a été donné  par la personne qui est  lui-même le chef de l’inspection donc aucune raison de faire enquête par ce responsable.
Au moment où la ville de Tétouan s’apprête à recevoir des activités officielles, comme à son habitude chaque été, les revendications des habitants s’élèvent auprès du gouverneur de Tanger-Tétouan Al-Hoceima et du gouverneur de la province de Tétouan sur la nécessité d’une intervention urgente pour  mettre fin à l’état de chaos que connaît le secteur des transports urbains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button