L’IMPOSANT WINDSOR D’ÉLISABETH OU LES SDF N’ONT PAS DE PLACE

Dans la pittoresque ville anglaise de Windsor, à quelques pas de l’imposant château où la reine Elizabeth aime passer ses week-ends, une dizaine de sans-abri se protègent du froid dans un amoncellement de couvertures et de cartons.Mais à quatre mois et demi du mariage du prince Harry avec sa fiancée américaine Meghan Markle dans la chapelle gothique du château, la volonté des autorités locales de faire place nette suscite l’indignation.Dans un courrier adressé au chef de la police locale, le dirigeant conservateur de la municipalité de Windsor et Maidenhead, Simon Dudley, presse la police d’agir: »Il est de plus en plus inquiétant de voir les quantités de sacs et de déchets que ces mendiants accumulent sur nos trottoirs », écrit l’élu qui dénonce aussi une « mendicité agressive ». »Cette situation fait apparaître une belle ville sous un jour peu favorable » alors que « l’intérêt touristique des lieux va se multiplier à l’approche du mariage royal en mai », déplore-t-il.Selon le cabinet Brand Finance, la cérémonie devrait attirer des centaines de milliers de touristes dans la ville de quelque 30.000 habitants à une quarantaine de kilomètres à l’ouest de Londres. Les retombées pour l’économie britannique sont estimées à 500 millions de livres (environ 564 millions d’euros).Pour Simon Dudley, les SDF ont d’autant moins droit de cité pour ce grand jour que leur condition résulte d’un « choix » de vivre dans la rue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button