DES DÉCLARATIONS POUVANT CONSTITUER UNE TOURNURE DANS LE CAS DE SARKOZY.

Dans des déclarations pouvant constituer une nouvelle tournure dans le cas du financement libyen pour la campagne de l’ancien président français Nicolas Sarkozy en 2007, Bachir Saleh ancien Directeur de Cabinet du défunt dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, a reconnu pour la première fois que Abdallah Al-Senoussi, l’ex patron des Services de Renseignements libyen, lui a remis l’argent pour financer la campagne Nicolas Sarkozy en 2007.

Bachir Saleh qui a survécu à une tentative d’assassinat le 23 Février dernier à Johannesburg, qui a été grièvement blessé, est un personnage clé dans le cas du financement de la campagne libyenne pour Nicolas Sarkozy.

Bachir à la fin de l’entretien, s’est mis a parler ouvertement croyant bêtement  que les caméras et les micros ont cessé de fonctionner, avouant au journaliste qu’il pense qu’il y avait des Fonds de la Libye pour la campagne de Nicolas Sarkozy. Abdallah Al-Senoussi m’a dit qu’il leur a donné l’argent. Oui, il l’a fait, mais pas à travers mon canal, mais à travers le canal du ministère des Finances, a ajouté Saleh.

Le problème pour Bachir Saleh, c’est qu’il a nié depuis 2012 la possession de toute information ou des preuves incriminant es sur le sujet.

Selon l’ancien Directeur de Cabinet de l’ex Président Mouammar Kadhafis, les dirigeants ont des moyens d’empêcher que les choses soient révélées, ajoutant que le défunt Kadhafi avait un budget spécial pour les personnes qu’il voulait soutenir estimé à 350 millions d’euros par an et l’argent leur est remis directement en espèces.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button