ALGÉRIE: LES MINISTÈRES « INTOUCHABLES » PAR LES DÉPENSES

Le projet de Loi de Finances vient d’être examiné et il en sort qu’en Algérie, les mêmes ministères sont toujours les mieux servis en budget ou en crédits d’Etat même en cas de crise financière grave.En 2018, les dépenses de fonctionnement de l’Etat algérien vont dépasser les 45 milliards de dollars, à savoir pas moins de 4.584,46 milliards DA. Ces dépenses sont répartis entre les divers ministères du gouvernement et Institutions de la République. En dépit d’une très forte crise financière, le Budget de fonctionnement de l’Etat va baisser légèrement par rapport à 2017 où 4.591,8 milliards DA ont été dépensés. Cette baisse légère de 7 milliards de Da, à savoir 70 millions de dollars, signifie que les autorités algériennes n’ont aucunement réussi à faire des économies alors que le contexte financier du pays exige des efforts de rigueur. Bien au contraire, de nombreux ministères et départements budgétivores ont conservé le même niveau de dépenses alors que leur rentabilité économique est très dérisoire.Certains ministères et institutions demeurent “intouchables” comme celui de la Défense Nationale, les Moudjahidine ou la Présidence de la République entre autres…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button