CM 2018-AMICAL: LE MAROC TENU EN ECHEC PAR L’UKRAINE

A deux semaines du Mondial en Russie, le Maroc qui aura fort à faire dans le groupe B face au Portugal et à l’Espagne, a été tenu en échec (0-0) par l’Ukraine, jeudi à Genève pour son premier match de préparation. Dans une rencontre souvent tendue et face à une équipe ukrainienne privée du rendez-vous planétaire, les Lions de l’Atlas ont peiné à trouver la solution.

Plusieurs accrochages ont eu lieu durant la rencontre, notamment à la demi-heure de jeu entre le défenseur marocain Saïss et l’attaquant ukrainien Yarmolenko. Le sélectionneur français du Maroc, Hervé Renard, a lancé dans le bain des créateurs de jeu, tels le jeune Amine Harit, entré juste après la pause. Associé dans l’entrejeu à l’ex-Montpelliérain Younès Belhanda, Harit, transféré l’été dernier du FC Nantes à Schalke 04 et désigné cette saison meilleur « rookie » de la Bundesliga, a montré qu’il faudrait compter sur lui en Russie. Renard avait aussi titularisé le défenseur lillois Hamza Mendyl.

Le Maroc a choisi la station suisse de Crans-Montana pour parfaire sa préparation. Voilà pourquoi il rencontrait l’Ukraine au stade de Genève, avant de se mesurer lundi à la Slovaquie, toujours à Genève. Un troisième match de préparation est prévu le 9 juin face à l’Estonie.

Avant une entrée en matière dans le Mondial russe qui pourrait être décisive, le 15 juin face à l’Iran, Renard entend poursuivre sa revue d’effectif. Face à la sélection dirigée par l’ancien attaquant Andrei Shevchenko, le Maroc a donc fait tourner. Le milieu de Galatasaray, Belhanda, cédait sa place à Aziz Bouhaddouz peu après l’heure de jeu. Le défenseur de la Juventus Turin, Mehdi Benatia avait lui été remplacé à la pause par Hakimi tandis que Mendyl sortait à la 83e minute, pour céder sa place à Amrabat.Eurosport.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button