FRANCE: UN TUNISIEN SAUVE 2 ENFANTS D’UN INCENDIE,MALHEUREUSEMENT SON SORT N’EST PAS CELUI DU MALIEN SAUVEUR DE L’ENFANT DU BALCON

Histoire à éditer pour mémoire, pour en tirer quintessence de ce que la chance peut parfois cacher à certains au profit d’autres. Un récit très remarquable et qui prête à réflexion sur le devenir de tout un « sauveur » sur les terres françaises, rapporté par L’Obs coordonné par msn et qui relate l’aventure d’un tunisien qui a sauvé deux enfants en France mais qui n’a pas eu le même privilège que la malien du balcon :

Comme Mamoudou Gassama, Aymen, un sans-papiers tunisien de 25 ans, a accompli un geste héroïque afin de sauver la vie de deux enfants. Mais à la différence du jeune Malien qui a grimpé quatre étages pour sauver un enfant suspendu dans le vide et qui est en cours de naturalisation, lui se voit aujourd’hui prier de quitter la France, révèle « le Parisien ».

Les faits remontent au 10 avril 2015. Arrivé en France deux ans plus tôt, le jeune homme entend ce jour-là les appels au secours d’une mère de famille, dans une rue de la commune de Fosses, dans le Val d’Oise. « Mes enfants ! Mes enfants ! », crie la jeune femme. La cuisine de son appartement est en feu, et ses enfants sont piégés à l’intérieur.

Avec deux amis, Aymen décide alors de monter dans les étages pour chercher les deux enfants, âgés de 19 mois et quatre ans, et parvient à leur porter secours. « En sortant, un ami s’est mis à vomir à cause de la fumée respirée », raconte-t-il à nos confrères.

Aucune caméra n’a à l’époque captée cet acte de bravoure. Les trois héros ayant quitté discrètement les lieux, il a même fallu que la mère des deux enfants lance un appel pour les retrouver et les remercier. Ce geste leur a finalement valu la médaille de la Ville, remise par le maire de Fosses, Pierre Barros.

Ce geste n’a en revanche pas aidé Aymen à régulariser sa situation. Si Pierre Barros est intervenu personnellement en 2017 auprès des services de l’État pour que le jeune homme obtienne des papiers, se portant garant de sa moralité, les autorités ont refusé toute régularisation.

Le 30 janvier dernier, le préfet du Val-d’Oise a signifié à l’intéressé qu’il ne pouvait pas bénéficier d’une mesure de régularisation à titre exceptionnel.

Cette décision, l’avocate d’Aymen entend la contester devant le tribunal administratif de Cergy-Pontoise. « Je lance un appel au président de la République afin d’être reçue et pour qu’il m’explique comment hiérarchiser les actes de bravoure », explique-t-elle au « Parisien ».

« Faut-il considérer que sauver un bébé en escaladant un immeuble est plus héroïque que braver les flammes pour sauver deux enfants ? Quelle malchance de ne pas avoir été filmé ! »

« S’il est confirmé que ce jeune homme a sauvé des enfants, bien entendu nous allons réexaminer son dossier et suspendre l’OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Français). Nous allons prendre le temps nécessaire pour déterminer l’intervention et le rôle qu’il a eu », a fait savoir vendredi soir la préfecture.
Sébastien Billard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button