LEILA HADDAD DU SIÈGE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET LA VIDÉO DE BOUTEFLIKA MALADE QUI A CRÉE LA CRISE ENTRE L’UE ET ALGER

Le ministre algérien des Affaires Etrangères a invité l’ambassadeur de l’Union Européenne en Algérie, John Arrok, pour protester contre le tournage d’une vidéo sur le président algérien Abdelaziz Bouteflika.

Dans une déclaration, le ministre a condamné une citoyenne belge d’origine algérienne, Leila Haddad, d’avoir filmé des vidéos dans les locaux officiels du Parlement Européen, critiquant la situation sanitaire du président Bouteflika et la situation politique du pays.

L’ambassadeur européen a été convoqué par le secrétaire général du ministère des Affaires Etrangères, Noureddine Ayadi qui a condamné avec la plus grande fermeté le geste de la journaliste Leila Haddad, qu’on a considéré comme une insulte à l’honneur et à la dignité des institutions de la République algérienne, qui a aussi qualifié le président de malade et a accusé son frère, Said Bouteflika, de former un lobby avec des hommes d’affaires pour contrôler la gouvernance.

Le communiqué ajoute que les autorités algériennes ont demandé officiellement la partie européenne de prendre position et d’annoncer officiellement son rejet d’une telle manœuvre et demande à prendre des mesures concrètes contre les actes de cette journaliste , notant que le ministre des Affaires Etrangères Abdelkader Messahel, a recommandé à l’ambassade d’Algérie à Bruxelles de protester contre ce qu’il décrit comme « l’exploitation inacceptable par les symboles de l’Union Européenne et le Siège du Parlement Européen qui ont porté atteinte à l’honneur et la dignité des institutions algériennes .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button