Enseignement: La généralisation du préscolaire toujours en difficulté

Hibapress

La généralisation de l’enseignement préscolaire est confrontée à des difficultés au niveau de la réalisation des objectifs tracés par la Charte nationale de l’éducation et formation.

La généralisation de l’enseignement préscolaire est confrontée à des difficultés au niveau de la réalisation des objectifs tracés par la Charte nationale de l’éducation et formation, a indiqué, mardi au Parlement, le ministre par intérim de l’Éducation nationale, Mohamed Laaraj.

Parmi ces contraintes, le ministre a cité la faiblesse des investissements dans ce secteur en milieu rural et péri-urbain, ainsi que l’incapacité des familles à prendre en charge leurs enfants.

Par ailleurs, les établissements de préscolaires au Maroc ont atteint 23.090 écoles, lors de la saison 2016-2017, a indiqué M. Laaraj. Sur ce chiffre, 12.395 écoles sont implantées dans le milieu rural.

« La généralisation d’un enseignement préscolaire de qualité au profit de tous les enfants constitue une priorité du gouvernement », a-t-il affirmé, soutenant que cette opération de généralisation s’effectue à travers plusieurs mesures tendant à consolider le cadre référentiel de l’enseignement préscolaire, l’accueil d’une manière graduelle des élèves âgés de 4 et 5 ans et la formation des éducateurs dans les établissements de formation professionnelle, ainsi que la réalisation de l’adhésion progressive des collectivités territoriales dans ces efforts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button