LES AUTOCARS DE TRANSPORT INTERNATIONAUX DEVRONT PASSER PAR LE PORT DE TANGER-MED.

Dans un mouvement étrange coïncidant avec le lancement de l’opération du retour des vacances de l’année 2018, et son lot d’embouteillage devant les issues des postes frontaliers entre le Royaume du Maroc et le voisin du Nord, les autorités de sécurité espagnoles ont décidé de détourner les autocars de transport internationaux vers le port de Tanger méditerranéen au lieu de celui de Bani Nssar à Nador.

La décision surprenante prise par les autorités espagnoles sans consultation avec leurs homologues marocains, intervient dans une tentative des mesures de précaution pour arrêter la contrebande d’objets interdits dans le territoire national, et faire face aux passeurs marocains qui profitent de cette occasion annuelle, pour inonder le Maroc avec toutes sortes de comprimés hallucinogènes, malgré les efforts louables des éléments des Douanes, et leurs homologues de la Police..

L’initiative espagnole, se base surtout sur la lute contre la contrebande des comprimés d’ecstasy, importé par milliers dans les bus de transport internationaux, surtout que le port de Bani Nssar dans la ville de Nador, souffre de l’absence d’un scanner de haute précision pour la supervision des bagages comme celui du port de Tanger Med.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button