AUJOURD’HUI ( 16H) RFA-MEXIQUE: LES DONNÉES ET LES RÉACTIONS

L’Allemagne a beaucoup changé depuis juin 2017, lorsqu’elle avait battu le Mexique à Sotchi sur le score sans appel de 4-1 car, Joachim Löw avait emmené une équipe très jeune en Russie en 2017, au point qu’il est même un peu surprenant que 13 joueurs de l’équipe de la Coupe des Confédérations de la FIFA fassent aujourd’hui partie de l’effectif allemand à la Coupe du Monde de la FIFA. Julian Brandt a été préféré à Leroy Sané et la grosse surprise de la liste des 23 du sélectionneur allemand est l’absence de Mario Götze ;

Le Mexique est resté sensiblement le même. Dix-huit des 23 joueurs qui ont participé à Russie 2017 font aujourd’hui partie du groupe aztèque, auxquels on aurait pu ajouter deux éléments supplémentaires, s’ils ne s’étaient pas blessés sur le tard. Si l’entraîneur Juan Carlos Osorio le souhaitait, il pourrait même pratiquement réaligner le onze de départ de ce match à Sotchi, même s’il réservera sûrement quelques surprises tactiques à Joachim Löw.

Des notes :

– Malgré le peu de changements dans l’effectif mexicain depuis un an, seuls trois titulaires au coup d’envoi dans la demi-finale 2017 devraient débuter ce dimanche contre l’Allemagne : le latéral droit Joshua Kimmich, le latéral gauche Jonas Hector et l’avant-centre Timo Werner.
– 25 tirs réussis par El Tri dans la demi-finale il y a un an. Sur cet impressionnant total, seule la frappe impressionnant déclenchée par Marco Fabián des 35 mètres a fait trembler les filets allemands. Le Mexique devra donc être plus efficace cette fois-ci s’il désire faire mieux.

Réaction des deux côtés :

« Le Mexique est connu pour son jeu offensif et sa pression très haute. Nous allons devoir faire avec, mais je ne crois pas qu’ils joueront exactement comme ils l’ont fait l’an dernier en Coupe des Confédérations. Nous avions gagné sur un score assez confortable ( 4-1), ce qui est assez inhabituel contre eux » – Jerome Boateng, défenseur allemand

« Nous avons travaillé pour nous donner les moyens de battre l’Allemagne. C’est une équipe à respecter mais pas imbattable. Nous allons essayer de rivaliser dans tous les domaines, de façon intelligente » – Carlos Salcedo, défenseur mexicain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button