ESPAGNE: NOUVEAU CHEF DE GOUVERNEMENT, NOUVELLE OPTIQUE POUR LA CATALOGNE?

La question de l’indépendance de la Catalogne refait surface avec l’arrivée du nouveau chef du gouvernement le Socialiste Pedro Sanchez. Avec son précédent du PP Rajoy, la situation était arrivée à un point de non-retour et allait exploser et avait même abouti à la poursuite du président catalan en justice ce qui avait précipité sa fuite vers la Belgique.

Aujourd’hui, un autre chef de gouvernement un autre Parti qui gouverne et une alternative d’approche d’idées des deux côtés peut conclure à un compromis qui pourrait satisfaire les deux parties.

Toujours est-il, le président séparatiste catalan Quim Torra a réitéré lundi qu’il n’abandonnerait « aucune voie » vers l’indépendance alors que le gouvernement de Pedro Sanchez a rejeté toute idée de référendum d’autodétermination, à l’issue d’une rencontre au sommet entre les deux hommes qui a toutefois permis de renouer le dialogue après la tentative de sécession d’octobre 2017.

« Une crise politique requiert une solution politique. Cette réunion est un point de départ constructif pour normaliser les relations », a tweeté Pedro Sanchez en espagnol et en catalan à l’issue de la réunion de deux heures et demi au Palais de la Moncloa à Madrid, destinée à apaiser les tensions – la première depuis plus de deux ans entre un chef de gouvernement espagnol et un président régional catalan.

Mais malgré cette volonté de dialogue, le retour aux positions de principe de chacun des deux camps a été immédiat.

La tutelle imposée à la région a été levée en juin, après des mois de blocages, lors de la prise de fonction de l’exécutif de M. Torra, désigné par M. Puigdemont pour lui succéder.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button