UNE FEMME ET DES MÉFAITS INTERDITS

Les méfaits se suivent et peuvent ne point se ressembler sauf que parfois les motifs sont toujours les mêmes, c’est à dire la course pour chercher de l’argent par n’importe quel moyen et c’est ainsi que sur la base des informations disponibles à la Police Judiciaire à Dakhla, il a été procédé à l’arrestation d’une femme qui gère une maison clause pour la prostitution dans le quartier Al Massira.

La PJ a imposé une surveillance minutieuse et a pu arrêter deux femmes et un homme en état d’usure, ce dernier étant incité par les deux intéressées à avoir des rapports sexuels en retour.

Plusieurs objets ayant trait à la prostitution avaient été perquisitionnés, notamment des isolateurs médicaux, en plus d’une grosse somme d’argent.

Sur l’ordre du ministère public compétent, les trois détenus seront présentés pour répondre de leurs délits.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button