HCEFLCD: LE BILAN DU PROGRAMME DE PISTES FORESTIÈRES 2013/2017

Le Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification dresse le bilan de ses réalisations relatif aux programmes de pistes forestières durant la période 2013-2017.

L’ouverture des pistes a concerné 1237 km pour une enveloppe budgétaire de 210.123.370,00 DH, l’entretien et la réhabilitation de 3918 km pour une enveloppe budgétaire de 294.905.168,00DH .D’autre part, près de 410 conventions qui ont été signées avec les collectivités territoriales, la société civile et autres partenaires.

Le réseau de pistes forestières, relevant du domaine forestier représente un patrimoine indispensable à la gestion multifonctionnelle et durable des forêts dans un contexte où le temps de réactivité est fondamental, particulièrement lorsqu’il s’agit de la lutte contre les incendies de forêts. Ce réseau contribue au développement écologique, socioéconomique, culturel et touristique du monde rural.

Les chemins forestiers sont également réalisés dans l’objectif d’assurer un accès commode à la forêt aux fins de transport des produits et aussi de servir les intérêts des communautés locales.

De ce fait, le Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification a lancé depuis l’année 2015 plusieurs études dans le but d’améliorer la qualité des pistes forestières.

Dans ce sens, il est à noter que pour chaque projet de piste (ouverture, réhabilitation et entretien), les entités territoriales du Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification prévoient une étude technique préalable, le suivi, l’assistance et la réception technique des travaux par des bureaux d’études spécialisés. L’accompagnement de ces bureaux d’études pendant la phase d’identification du tracé est assurée par le Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification.

S’agissant du bilan, pour les programmes annuels du Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification entre 2013 et 2017, les réalisations ont porté sur l’ouverture de 1237 km pour une enveloppe budgétaire de 210.123.370,00 DH, l’entretien et la réhabilitation de 3918 km pour une enveloppe budgétaire de 294.905.168,00DH et la réalisation des études techniques pour 1898 km moyennant une enveloppe budgétaire de 21.254.887,00DH.

           Il est à signaler que le Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification a adopté l’approche partenariale dans le but de contribuer à :

1- la desserte du domaine forestier,

2-la lutte contre les incendies de forêts,

3-la répression des délits forestiers, et

4 -au désenclavement des populations rurales et le développement socioéconomique des zones encore sous intégrées.

 

         Entre 2013 et 2017, ce sont près de 410 conventions qui ont été signées avec les collectivités territoriales, la société civile et autres partenaires. Elles ont permis de réaliser des travaux d’ouverture de 446 km et d’aménagement et d’entretien de 1028 km de pistes. Le programme financé et réalisé par les collectivités territoriales et les autres partenaires représente pour la même période (2013-2017) 37% pour les ouvertures 26 % pour la réhabilitation des pistes forestières par rapport au programme financé et réalisé par les services du Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification.

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button