ALGÉRIE- SCÈNES DE MARIONNETTES: OUYAHYA RIPOSTE À OULD ABBES OU LA COMÉDIE QUI N’EN FINI PLUS

L’Algérie continue de manger son pain noir et vit dans la tourmente qui divise depuis quelque temps les principaux Partis, qui ne savent plus à quel saint se vouer mais qui focalisent tout leur intérêt sur le président Bouteflika et son 5 ème mandat, dont ils veulent, bien sûr, tirer le plus grand profit puisqu’ils estiment qu’avec la continuité de Bouteflika, ils pourront eux aussi continuer éternellement dans leurs postes respectifs et jouir ainsi des faveurs des locataires du Palais El Mouradia dont a bénéficier notamment Ouyahya, Ould Abbès, Benfliss et d’autres.

Mais pour justifier leur dévouement, ils devraient de temps à autre « s’entretuer » pour vouloir démontrer qu’il existe bel et bien « une certaine démocratie » dans le pays et faire ,en même temps, endormir le peuple par leurs contes qui n’en finissent jamais , le plus important agir de sorte à soutenir franchement la 5 ème candidature même sous un couvert de lutte intestine entre Partis opposés !

Aussi, le Rassemblement National Démocratique, vient de riposter aux propos du secrétaire général du FLN, Djamel Ould Abbes, ayant accusé Ahmed Ouyahia d’avoir exercé un chantage au candidat Abdelaziz Bouteflika, lors des présidentielles de 1999.

Dans un communiqué, le RND a fait savoir que l’ancien secrétaire général du RND Tahar Ben Baibech, qui avait marchandé des postes dans le premier gouvernement en 1999.

«Suite au contenu du dernier communiqué du bureau politique du FLN relatif notamment aux propos de son secrétaire général concernant les consultations qui avaient précédé la candidature de Abdelaziz Bouteflika à l’élection présidentielle de 1999, le RND précise  que la position personnelle du secrétaire de l’époque Tahar Ben Baibech avait conduit la direction du Parti à lui retirer sa confiance et à élire monsieur Ahmed Ouyahia comme secrétaire général du Parti et soutenir la candidature de Abdelaziz Bouteflika, sans contrainte ni condition depuis 1999», précise le communiqué.

Le RND explique que le Parti a soutenu la candidature de Bouteflika sous la conduite de son nouveau secrétaire général Ahmed Ouyahia: «Le soutien est une position fixe du Parti qui découle de la conviction de l’importance de la continuité dans le renforcement des acquis réalisés par l’Algérie sous la direction du président Abdelaziz Bouteflika », a conclu le communiqué.

On le voit bien, tout le monde du monde des Partis politiques s’accorde à dire que tout va bien dans les meilleurs des mondes  dans cette Algérie totalement prise en main par les « ombres » du Palais El Mouradia, une Algérie, selon eux, qui baigne dans la « pleine prospérité », qui n’attend que l’investiture prochaine de Bouteflika pour un 5 ème mandat pour davantage de « paix et de sécurité » !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button