QUAND TRUMP DEFEND SA « MERDE »!

Le président américain Donald Trump s’est défendu dimanche d’être « raciste » après que des médias ont rapporté ses propos sur des personnes venant de « pays de merde », qui ont suscité un torrent d’indignation à travers le monde et envenimé le débat au Congrès sur le statut de centaines de milliers d’immigrés aux Etats-Unis. »Je ne suis pas raciste. Je suis la personne la moins raciste que vous n’ayez jamais interviewée », a déclaré à des journalistes le président américain depuis son club de golf de West Palm Beach, en Floride, où il dînait dimanche avec le chef de la majorité de la Chambre des représentants.M. Trump a accusé dimanche ses adversaires Démocrates de faire preuve de mauvaise volonté pour trouver un accord sur le programme Daca (Deferred Action for Childhood Arrival) qui a permis à 690.000 jeunes immigrés, arrivés illégalement aux Etats-Unis, d’étudier et d’y travailler en toute légalité.Le programme Daca, mis en place sous la présidence de Barack Obama, est au coeur d’un bras de fer entre le président, qui a annoncé sa suppression –abrogation suspendue en janvier par un juge fédéral de Californie–, et les Démocrates qui veulent le préserver.Le milliardaire a proposé un pacte donnant-donnant: une solution pour les « Dreamers » –surnom des jeunes du programme Daca– en échange du financement du mur controversé qu’il a promis lors de sa campagne présidentielle d’ériger à la frontière avec le Mexique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button