FEMMES ADOULS, NOUVELLE ÉTAPE DANS L’HISTOIRE DE LA JUSTICE MAROCAINE

L’accès de la femme à la profession d’Adoul, conformément aux Hautes Instructions Royales, marque une nouvelle étape dans l’histoire de la Justice marocaine, a indiqué, mercredi dernier à Rabat, le ministre de la Justice, Mohamed Aujjar.

Les Orientations de S.M. le Roi Mohammed VI incitant à l’accès de la femme à la profession d’Adoul ont instauré un des piliers du Maroc des Droits et de l’égalité, au sein duquel la femme jouit, aux côtés de l’homme, de tous les droits garantis par la Constitution et la Loi, a affirmé M. Aujjar lors d’une cérémonie organisée à l’honneur des 800 candidats ayant réussi le concours d’accès à la profession d’Adoul au titre de l’année 2018, dont 299 femmes (37,38%) pour la première fois de l’histoire du Royaume.

Aujjar a émis, à cette occasion, le souhait de voir les femmes Adoul pleinement engagées dans leur profession, assurant leur noble mission qui consiste à dresser les actes, préserver les droits et établir les obligations, rappelant l’image de la femme marocaine qui a toujours fait preuve d’abnégation, de sincérité, de probité, de savoir-faire, de volonté et de persévérance dans sa vie professionnelle.

Le ministre s’est également dit convaincu que les femmes Adoul démontreront leur capacité à se distinguer et apporter une valeur ajoutée à cette profession, grâce à leur intégrité et sérieux, saluant les différents acteurs concernés pour leur adhésion à ce processus et leur contribution dans la réussite de cette expérience.

Il a, de même, rappelé la volonté du ministère de la Justice de préserver la sécurité contractuelle, comme étant un des aspects de la sécurité juridique, passant en revue l’arsenal juridique mis en place à cet effet.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button