L’UNAHM REMET SES DOLÉANCES À Mme BASSIMA HAKKAOUI

L’Union Nationale des Associations œuvrant dans le domaine du Handicap Mental au Maroc (UNAHM) a remis au ministre de la Famille de la Solidarité, de l’Egalité et du Développement Social  Bassima Hakkaoui , un mémorandum  qui appelle les responsables à trouver des solutions urgentes pour les milliers d’enfants et de personnes en situation de handicap et de vulnérabilité  qui se voient encore privés de l’accès aux centres et classes d’éducation inclusive au titre de la prochaine rentrée scolaire 2018-2019.

« Cette situation est due aux conditions abusives du cahier des charges relatif à la demande de soutien du Fonds de cohésion sociale 2018 d’une part, et au non-versement des subventions de soutien des années antérieures ainsi que l’année 2018, d’autre part», indique l’UNAHM qui s’est réuni le 11 juillet  2018 avec Bassima Hakkaoui .

«À l’issue de cette réunion, la ministre a accepté de reporter le délai de dépôt des dossiers, au 31 juillet, mais a toutefois émis des réserves quant à d’autres points en arguant qu’elle ne pourra apporter aucun changement tant qu’elle n’aura pas organisé une journée nationale d’évaluation du cahier des charges, prévue pour la prochaine rentrée scolaire.

Suite à cela, l’UNAHM, non satisfaite des réponses du ministère de tutelle, a remis à Bassima Hakkaoui un mémorandum regroupant l’ensemble des doléances et requêtes afin de faire avancer la question du handicap et lance un appel à tous les décideurs gouvernementaux en espérant des réponses à leurs questions et que l’application des lois en faveur des personnes en situation de handicap mental soit réelle et effective», souligne l’UNAHM dans  un  communiqué parvenu à la rédaction.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button