HCP: OU SE SITUE LE CHÔMAGE? LA RÉPONSE!

Le Haut-Commissariat au plan (HCP) fait le point dans une note récente sur la situation du marché du travail en 2018. Entre la baisse continue du taux d’activité ou encore de celui de l’emploi, c’est un bilan plutôt mitigé que dresse l’institution, faisant, néanmoins, valoir quelques signaux verts.

117.000. C’est le nombre de postes d’emplois qui ont été créés par l’économie marocaine, entre le 2ème trimestre de 2017 et la même période de 2018, dont 75.000 en milieu urbain et 42.000 autres en milieu rural, contre une création de 74.000 une année auparavant.

Par ailleurs, le HCP note, malgré l’accroissement de la population active occupée, une baisse du taux d’emploi de -0,1 point passant de 42,9% à 42,8% (-0,5 point en milieu urbain et +0,8 point en milieu rural).

 

Une répartition par secteurs fait ressortir une crue du volume d’emploi relatif aux « services » à la période susmentionnée, de 53.000 postes au niveau national (+1,2%), dont 27.000 dans la branche du « commerce de détail hors magasin » et 14.000 dans les « services personnels et domestiques », fait savoir la note.

Après 52.000 postes d’emploi créés l’année dernière et une perte annuelle moyenne de 80.000 emplois entre 2014 et 2016, le secteur de l’ »agriculture, forêt et pêche » a créé, un total de 24.000, dont 3.000 postes en zones urbaines et 21.000 en zones rurales (+0,6%), ajoute le HCP.

De son côté, le secteur des BTP a enregistré une création nette de 19.000 emplois (11.000 en milieu urbain et 8.000 en milieu rural), ce qui correspond à une hausse de 1,7% du volume d’emploi dans ce secteur.

En outre, le secteur de l’ »industrie y compris l’artisanat » a créé 21.000 postes cette année (16.000 emplois en milieu urbain et 5.000 en milieu rural), soit une hausse de 1,7%, imputée principalement à la branche des « Industries alimentaires et de boissons » contribuant à hauteur de 15.000 postes.

Par ailleurs, le volume des actifs occupés en situation de sous-emploi est passé de de 1.086.000 à 1.064.000 personnes au niveau national entre T2-2017 et T2-2018, alors que le taux de sous-emploi a baissé de 9,9% à 9,6%, relève la même source.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button