ALGÉRIE: LA CHUTE MORTELLE D’UN JOURNAL DES PLUS ANTI-MAROC

 

Il fut depuis des lustres un véritable rude adversaire du Royaume du Maroc, déclenchant à l’occasion ou sans opportunité des attaques vénéneuses contre le Maroc en général et contre Son Sahara , menant une campagne interminable en faveur du polisario, ne ménageant jamais le moindre effort pour se placer au tournant pour taper fort sur le Maroc.

Ce n’est nullement un président de pays ou un ministre de Défense d’un pays mais bel et bien du journal algérien Achorouk, le porte-parole de la gente militaire qui gouverne l’Algérie.

Ce fut un journal pro Palais El Mouradia et de ses locataires qui lui dictent tous les aléas pour vouloir descendre la Maroc mais le Royaume a nettement résisté, survoler les débats et s’est maintenu en vie alors que ce journal , qui est la voie de son maitre, vient de disparaitre de la circulation bien qu’il ait changé de style vers le site électronique mais il est mort cliniquement comme le président de la République qui le monnayait depuis toujours  et de constater la comparaison qui a toutes les raisons d’être prise en considération.

Actuellement donc, le quotidien arabophone Echourouk a cessé d’être imprimé il y a plus de deux mois, et c’est au tour de Liberté, El Watan et El Khabar de ne plus être imprimés chez l’imprimerie publique d’Ouargla, à compter du 1er juillet dernier, selon un communiqué de l’Entreprise de diffusion qui dessert la région Sud remis aux buralistes.

Des buralistes ont déjà cessé de vendre les rares titres encore distribués en raison de la chute de leurs recettes. Ainsi pris fin un journal basé essentiellement sur le faux, ce faux qui ne dure jamais !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button