LES GRANDS MOMENTS ATTENDUS POUR 2018 EN AFRIQUE

 Janvier:29-30 janvier : L’Union africaine se réunit en son siège de la capitale éthiopienne Addis-Abeba pour son sommet ordinaire sous le thème “Remporter la lutte contre la corruption : une voie durable pour la transformation de l’Afrique”./
Février:4 février : Après de multiples pressions de l’opposition, la Commission électorale guinéenne a fini par annoncer la tenue des élections locales au 4 février 2018. Ce scrutin n’avait plus été organisé depuis 2018.
Mars:7 mars : Plus de 3 millions d’électeurs seront appelés aux urnes le 7 mars 2018 pour les élections présidentielle, législatives et locales en Sierra Leone, après deux mandats du chef de l‘État Ernest Bai Koroma. Ce dernier a décidé de ne plus se représenter, mais a plutôt désigné son ministre des Affaires étrangères Samura Kamara comme candidat de son parti./26-27 mars : Tenue à Abidjan de la sixième édition de l’Africa CEO Forum, rendez-vous international des décideurs et financiers du secteur privé africain.
Avril:22 avril : Les Gabonais sont de nouveau appelé aux urnes, cette fois pour l‘élection de leurs députés. Un scrutin test pour le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba dont l‘élection à la présidentielle de 2016 reste contestée par ses principaux opposants./22 avril : Ce 22 avril, c’est également jour d‘élection pour le Mali qui élira ses représentants régionaux. L’un des principaux défis de ce scrutin est sans doute la sécurité. Le pays est sous état d’urgence quasiment sans interruption depuis l’attentat djihadiste contre l’hôtel Radisson Blu de Bamako le 20 novembre 2015 (20 morts, outre deux assaillants tués).
Mai:31 mai : L’Egypte tient son élection présidentielle quasiment “verrouillé” par l’actuel chef d’Etat Abdel Fattah Al-Sissi. L’ancien Premier ministre, Ahmed Chafik, qui avait préalablement annoncé sa candidature y a finalement renoncé, alors qu’il était considéré comme un candidat sérieux face au président Sissi.
Juillet:29 juillet : L‘élection présidentielle malienne pourrait bien se tenir à cette date, même si rien a été encore confirmé. L’actuel président Ibrahim Boubacar Kéita pourrait rempiler pour un second mandat.
Octobre:17 octobre : Déjà une dizaine de candidats se sont déclarés pour la présidentielle au Cameroun qui se tiendra dans un contexte politique particulièrement surchauffé, avec notamment la crise anglophone. Deux ténors de la vie politique n’ont toujours pas dévoilé leurs intentions pour ces joutes : le tenant du pouvoir, le président Paul Biya, et son principal opposant John Fru Ndi du Social Democratic Front (SDF, opposition).
Novembre:6 novembre : Les législatives maliennes prévues à cette date seront la dernière étape d’une série de trois élections, déterminantes pour la stabilité politique du Mali.
Décembre:23 décembre : La République démocratique du Congo a prévu organiser à cette date son élection présidentielle, objet de toutes les hantises et de toutes les querelles dans le sérail politique. La tenue de ce scrutin auquel on ne sait pas encore si le président Kabila prendra part, a déjà pris deux ans de retard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button