MAURITANIE-CAMPAGNE ÉLECTORALE: GANG DE VELOURS OU MAIN DE FER POUR ABDELAZIZ?

Ould Abdelaziz  semble partir de bon pied dans cette Campagne électorale qui se présente en Mauritanie à un an des présidentielles et ou sont continuellement harcelés les Partis de l’opposition dont leur nombre de quatre ne peut compter devant 98 autres Partis tous acquis à la cause du président de la République, dont le Parti UPR est leader incontesté, qui entend en profiter pour gagner plus de membres au Parlement et ainsi se positionner pour un troisième Mandat.

La Campagne électorale pour les élections municipales, législatives et régionales, prévues du 1er et 15 septembre, a été clôturée jeudi à minuit sur toute l’étendue du territoire mauritanien,après avoir démarré le 17 août courant, à laquelle ont pris part 98 Partis politiques qui ont essayé, deux semaines durant, de s’assurer les voix de 1,4 million d’inscrits sur la liste électorale.

On relèvera qu’un total de 1.376 listes sont inscrites pour les municipales, 158 pour les régionales et plusieurs centaines pour les législatives, qui se présentent aux scrutins du 1er septembre.

En agissant de la sorte, Ould Abdelaziz explique sa détermination à vouloir s’octroyer ce poste de nouveau » pour la continuité des « Réformes » qu’il aurait déjà débuté » et qui demandent à ce qu’il soit lui même celui qui pourra les gérer jusqu’à la fin.

Il estime aussi que sa présence dans la présidence pourra faire régner davantage de sécurité et de calme dans le pays, qu’en abritant le dernier Sommet de l’UA ou de belles choses se sont déroulées, s’approchant de plus en plus de la Chine, établissant de nouveau ses relations diplomatiques avec le Maroc voisin et accumulant des actions citoyennes presque positives malgré quelques cas comme pour Abeid Dah et consorts…Abdelaziz entend ne point lâcher sa prise sur un pouvoir qui grandit avec lui et qui commence à lui convenir.

Aujourd’hui, en voulant dominer cette Campagne, Abdelaziz avait bien calculé son projet et a semblé arriver à son but escompté, puisque personne ne peut le confronter, désormais, avec véhémence et rigueur. BABA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button