ALGÉRIE: DES OUVRIERS CHINOIS IMPAYÉS DEPUIS 8 MOIS

Des ouvriers chinois de la Société algéro-chinoise de réalisation en bâtiment et travaux publics «SARL BINGKUN», ont organisé hier, un sit-in de protestation à St Hubert, pour dénoncer le retard dans le versement de leurs salaires, pointant du doigt l’associé algérien M. Baba Boualem. Selon un responsable chinois de la Société, M Tian Xitang, plus d’une centaine d’ouvrier chinois n’ont pas perçu leurs salaires depuis le mois de janvier, à savoir plus de huit mois.

Notre interlocuteur indique que, la Société est engagée dans cinq grands projets à Mostaganem, Illizi, Bousfer et Alger. «Les ouvriers algériens sont payés, chaque mois, alors que les chinois sont contraints d’attendre depuis plus de huit mois, pour toucher leurs salaires», assure notre interlocuteur. Ce dernier assure que le recours à la protestation intervient après plusieurs autres actions de protestation. «Cela fait cinq jours que nous organisons des sit-in pour réclamer notre dû, mais en vain», assure le même responsable. De son côté l’associé algérien, M. Baba Boualem a tenu à préciser que le problème du paiement des ouvriers chinois se trouve au niveau de la société sous traitante TACHYID TCL et de son responsable qui est tenu de payer ses ouvriers. «Nous avons un contrat de sous-traitance avec la société Tachyid TCL qui se charge de recruter les ouvriers chinois, de régulariser leur situation conformément à la législation du Travail et de les payer. Pour notre part, nous avons payé ce sous-traitant et les états sont là pour le prouver. Plus que le règlement de nos situations vis-à-vis de nos sous-traitants, nous avons débloqué plus de 10 milliards et cela pour assurer l’avancement des projets notamment ceux liées aux logements pour alléger le fardeau des Algériens, en attente d’un relogement. Les ouvriers chinois doivent savoir que leurs salaires doivent être versés par le sous-traitant qui a été réglé par nos soins.», assure M. Baba. En attendant de trouver une issue a ce problème, les ouvriers chinois affirment qu’ils poursuivront leur action jusqu’à satisfaction de leurs revendications et le cas échéant ils n’hésiteront pas à recourir à la justice. Rappelons que, selon les ouvriers chinois, c’est la deuxième protestation du genre qu’ils organisent, puisque l’année dernière, une action similaire a été organisée à Alger, pour dénoncer les retards dans le versement des salaires. Signalons, enfin, qu’Oran comme toutes les autres wilayas du pays, a connu une ruée d’ouvriers chinois qui se sont carrément accaparés des grands projets de logements, dans la wilaya, avec un savoir-faire et une rigueur infaillibles. Avec le temps, les Chinois commençaient à être sollicités, par les particuliers pour des travaux à domicile ou des villas de grand standing, à ériger dans certains quartiers chics de la ville. Ce sont plus de 90.000 ressortissants étrangers qui travaillent en Algérie, selon les chiffres officiels communiqués. Ces travailleurs étrangers sont en majorité des Chinois qui exercent, notamment, dans le secteur du Bâtiment.D.B ( Algérie 360)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button