Heure d’été au Maroc: Les explications du ministre Benabdelkader

3
380

Hibapress

Le maintien de l’heure d’été repose sur une étude basée sur plusieurs indicateurs, a souligné, vendredi à Rabat, le ministre délégué chargé de la Réforme de l’Administration, Mohamed Benabdelkader.

Ces indicateurs prennent en considération les volets relatifs à la santé, à l’économie de l’énergie et aux transactions commerciales du Royaume, a relevé M. Benabdelkader lors d’une conférence de presse conjointe avec le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, tenue à l’issue du Conseil de gouvernement.

Les résultats de cette étude ont affirmé que l’adoption du système du double horaire a créé une sorte de confusion chez les citoyens, notant que la conclusion principale de cette étude, basée sur une approche comparative avec les expériences réussies de plusieurs pays, consiste au renforcement de la stabilité en adoptant l’heure officielle du Royaume.

Ladite étude a démontré que l’ajout de 60 minutes à l’heure légale du Royaume permettra de gagner une heure de lumière naturelle, ce qui aidera les citoyens à accomplir leurs affaires dans des meilleures conditions et à réduire la consommation de l’électricité, notamment pendant les périodes de pointe. Cette décision sera accompagnée d’une série de mesures, notamment en ce qui concerne l’horaire scolaire des élèves, a-t-il précisé, ajoutant que le premier critère est de permettre aux élèves de rejoindre le matin leurs établissements scolaires et de les quitter avant le coucher de soleil.

Le gouvernement optera pour le choix de flexibilité non pas uniquement dans le système éducatif mais aussi au niveau de l’horaire administratif afin de permettre aux parents d’accompagner leurs enfants à l’école avant de partir au travail sans pression et dans un rythme convenable, a-t-il ajouté.

Le Conseil de gouvernement avait adopté, vendredi matin, le projet de décret N° 2.18.855 relatif à l’heure légale stipulant le maintien permanent de l’heure d’été en vigueur actuellement.

Charger plus dans A LA UNE

3 Commentaires

  1. hassane

    at 09:55

    wa barakana ma lakedoube adeyalekoume,wa rahe koulechi 3aqe ou faqe ya hade al moussibate alli tsaletate a3elina,avez un seul instant pensé à nos enfants et à leurs scolarités?avez vus un seul instant prit en compte comment nous faire pour déposer nos enfants à leurs écoles et rejoindre nos postes de travail et comment nous ferons pour les récupérer à la sortie alors que nous sommes toujours à nos bureaux?ALLAH yakhoude fikoume al haq

    les horaires scolaires selon le sinistre de l’enseignement seront à partir du 07/11/2018 comme suit ;
    la matinée de 09 h à 13 h l’après midi de 14 h à 18 h

    avec cet horaire,nos enfants n’auront jamais le temps de prendre leur déjeuner,ils quitteront leurs établissements scolaires à 13 h,ils auront au moins une demi-heure,si ce n’est plus, pour arriver à la maison,ce qui fera 13 h 30,ils doivent repenser au retour vers leurs établissements scolaires sans avoir eu le temps de souffler pour être à 14 h sur leurs bancs,le sinistre incompétent qui a fait cet horaire a-t-il prit cela en compte?ou bien que nos enfants quittent les bacs des écoles pour que ce misérable gouvernement soit à son aise?
    et voilà les impopulaires décisions prises à la hâte et sans concertation nous conduisent

    Répondre

  2. Nostalgy

    at 11:43

    Ou ce type nous prend pour des cons ou c’est un ignorant et menteur. Les pays desquels ils parlent sont principalement les européens, auteurs de ces changements essentiellement à cause de la hausse du prix du pétrole, ce qui les aiderait alors à faire des économies d’énergie. Voyant qu’ils n’en avaient plus besoin, ces pays qui respectent et se respectent on sonné le signal d’alarme il y a environ un an. La raison principale était l’état de santé de beaucoup de leurs citoyens et des déséquilibres familiaux dont souffraient les ménages. Après des consultations au sein de la CEE, ils se sont proposé des sondages auprès de leurs citoyens et toutes sortes de consultations dont les résultats se sont penché clairement sur l’élimination de l’horaire d’été. En ce qui concerne l’économie d’énergie, l’utilisation des voitures de luxe, tels les Mercedes ont été carément éliminés et d’autres véhicules strictement interdits pour raisons autres que les services pour les citoyens et de l’état et en dehors des horaires de service. Il est impensable de voir des voitures de l’état au marché, à la plage ou au pic nic, ce que cet inutile de ministre sait mais n’ose pas reconnaître. Il se défend pour nous mitrailler avec ses mensonges. Quand on voit que le premier ministre hollandais utilise sa byciclette pour aller au bureau, et le norvégien travailler comme chauffeur de taxi, les rois belqes et espagnols comme exemple rouler en voiture normale i.e des peugeots, citroen ou autres. Chez nous ce sont des dizaines de milliards qui sautent en l’air à cause des dépassements flagrantsn tout le contraire des pays qu’il prend comme exemple. Quant au citoyen, sa santé, celle de ses enfants, il n’est pas et n’a jamais été des soucis de ces “ministres” et leur chef. Pas besoin de consultations ni sondages.Quant aux parlementaires, ils n’ont pas encore fini de consommer toute la pâtisserie.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À Découvrir Aussi

Rabat: Deux policiers soupçonnés de corruption, une enquête ouverte

Hibapress Une enquête judiciaire a été diligentée mercredi à l’encontre de deux fonc…