DÉTOURNEMENT DE FONDS, FALSIFICATION, DOSSIERS FICTIFS: LA CNOPS DANS LA TOURMENTE

Hibapress

Jeudi dernier, la police judiciaire de Rabat a déféré 69 fonctionnaires de la CNOPS devant le procureur général du Roi près de la cour d’appel de la capitale, nous apprend le quotidien arabophone Assabah dans sa livraison de ce lundi 19 novembre.

Lesdits membres de la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale, dont certains sont médecins et pharmaciens, sont accusés de falsifications de dossiers médicaux et détournement de fonds publics. Selon le journal casablancais, ces derniers auraient bénéficié de remboursements dans pas moins de 1.000 dossiers médicaux fictifs. Ils auraient incité des tierces personnes, qui ne souffrent d’aucune maladie, à déposer des dossiers médicaux afin de recevoir une rémunération.

Assabah précise également que la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale a fourni des éléments décisifs aux enquêteurs qui prouvent l’implication desdits fonctionnaires. Interrogés durant plus de 12 heures, les 69 accusés ont été relâchés. Par ailleurs, le procureur du Roi a ordonné à la police judiciaire de poursuivre ses investigations.

Pour rappel, ce n’est pas la première fois que l’organisme se retrouve au coeur d’un scandale judiciaire. En 2014, trois de ses responsables ont été accusés d’avoir détourné 583 800 dirhams.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button