L’AFRIQUE DU SUD SOMBRE DANS L’OBSCURITÉ ET LE FMI TIRE LA SONNETTE D’ALARME

Engluée dans une grave crise financière, la Compagnie sud-africaine d’électricité, ESKOM, vient d’entamer un nouveau cycle de coupures du courant, résultat d’une pénurie d’électricité qui vient s’ajouter aux problèmes économiques dont souffre ce pays d’Afrique australe.

Moins de 24 heures après une mise en garde de la Compagnie, les opérations de délestage sont entrées en vigueur, augmentant les pressions sur une activité économique déjà en berne.

En perte de vitesse depuis des années, l’économie sud-africaine est entrée en récession cette année suite à deux trimestres successifs de croissance négative.

Selon ESKOM, les nouvelles mesures de rationalisation de la consommation d’électricité devront durer pendant plusieurs mois. Elle a souligné que la pénurie d’électricité devra s’aggraver avant une légère amélioration dans au moins six mois.

Le retour des redoutables coupures du courant dans un pays qui souffre d’un taux de criminalité élevé vient ainsi accentuer les craintes des populations. Selon les derniers chiffres, la dette d’ESKOM a augmenté à plus de 30 milliards de dollars. Il s’agit d’une situation qui complique la tâche de la Compagnie, appelée à remplacer les centrales électriques vieillissantes du pays.

Les Institutions Financières Internationales, dont le Fonds Monétaire International (FMI), estiment que la crise du secteur de l’électricité en Afrique du sud représente la plus grande menace à la croissance économique dans ce pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button