SM LE ROI MOHAMMED VI NOMME LATIFA AKHARBACH À LA TÊTE DE LA HACA. SON PARCOURS

Un retour aux sources pour Latifa Akharbach, journaliste de formation. Elle, qui vient du monde de la communication, vient d’être nommée par SM le Roi à la tête de la  Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA).  Elle mettra également les onze années passées comme diplomate, notamment en tant que secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération et ambassadeurs dans plusieurs pays, au service de cette institution. Elle a été nommée par SM Mohammed VI ce lundi.

Parcours. 

Latifa AKHARBACH a été nommée en octobre 2016 ambassadeur du Maroc en République de Tunisie. Auparavant, le 9 mars 2013, elle a été ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Royaume du Maroc auprès de la République de Bulgarie et de la République de Macédoine.

Au cours de son long parcours professionnel, Mme Akharbach a reçu plusieurs décorations. En juin 2015, elle s’est vue décerner le prix d’honneur du Festival International Francophone de Sozopol (Est de la Bulgarie). A la fin de sa mission en tant qu’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Maroc en Bulgarie, Mme Latifa Akharbach a été décorée par le président bulgare Rossen Plevneliev de l’insigne de l’Ordre du Chevalier de Madara, Première Classe.

Elle a été décorée en 2015 de la Légion d’honneur par le ministre français des Affaires Etrangères. Mme Akharbach a été membre du gouvernement marocain entre Octobre 2007 et Janvier 2012 au poste de Secrétaire d’Etat aux Affaires Etrangères et à la Coopération.

Elle a été directrice de la Radio Nationale Marocaine entre mars et octobre 2007.

Elle a été nommée par Dahir en septembre 2003 directrice de l’Institut Supérieure de l’Information et de la Communication (ISIC) de Rabat au sein duquel elle a été professeur-chercheur pendant plus de 20 ans.

Elle a eu également une longue expérience en consulting international dans le domaine du journalisme, de la communication et de la formation continue des journalistes.

Elle a assumé entre 2005 et 2007 le mandat de Présidente élue du réseau Théophraste des écoles de journalisme francophones, l’un des réseaux institutionnels de l’Agence Universitaire de la Francophonie.

Mme Akharbach a été aussi Représentante au Maroc du Réseau Euro-Maghrébin pour la Formation aux Métiers de la Communication (REMFOC) mis en place par la Commission Européenne dans le cadre du programme Med Media.

Entre 1992 et 1999, elle a été conseillère de projet à la fondation Friedrich Naumann. Elle a collaboré avec plusieurs journaux dont l’hebdomadaire, la Vie économique et le quotidien Al Maghrib et publié plusieurs études et articles sur les questions de la presse et des droits des femmes.

Latifa AKHARBACH est co auteure de deux livres sur la condition des femmes au Maroc, « Femmes et Politiques » et « Femmes et médias » aux éditions Le fennec, Collection Marocaine, citoyennes de demain dirigée par Fatima Mernissi et Omar Azzimane.

Mme Akharbach est titulaire d’un Doctorat d’Université en Sciences de l’Information et de la Communication de l’Université de Droit, d’Economie et de Sciences Sociales de Paris II en 1988 et d’un Diplôme des Etudes Approfondies en Sciences de l’Information à l’Institut Française de Presse, qui dépend de l’université Panthéon-Assas, en 1985.

Elle a été major de la promotion 1983 de l’Institut Supérieur de Journalisme (ISJ) de Rabat où elle a poursuivi des études après avoir obtenu un baccalauréat série sciences mathématiques à Marrakech en 1978. Elle est membre de la Fondation Chefchaouen Art et Culture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button