HEETCH OBTIENT OFFICIELLEMENT SON AUTORISATION D’EXERCER À CASABLANCA

0
135

Hibapress

L’application Heetch, qui géolocalise et connecte des passagers et des conducteurs en temps réel dans plusieurs pays, a obtenu officiellement son autorisation d’exercer de la Wilaya de Casablanca.

« Nous sommes fiers de cette autorisation qui témoigne de la confiance des hautes autorités de la ville de Casablanca en notre Société. Ceci nous encourage à redoubler d’efforts en vue d’offrir aux Marocains une offre de transport digne de leurs attentes et aux professionnels du transport un environnement social favorable, humain et prévoyant », a déclaré, à cette occasion, Patrick Pedersen, General Manager Africa de la société Heetch.

Après avoir souligné que l’octroi de cette autorisation d’exercer de la Wilaya de Casablanca est le fruit de discussions, qui ont duré presque une année, avec les autorités locales et des syndicalistes du secteur affiliés à l’UMT, M. Pedersen a fait observer que le choix de Casablanca pour lancer l’activité de Heetch s’explique par le fait que cette ville dispose d’une infrastructure et d’un réseau routier urbain de qualité, ce qui en fait, grâce à sa population, un marché très prometteur.

200 mille passagers en 2018

Heetch, qui avait lancé son activité au niveau de Casablanca en novembre 2017 puis à Rabat au mois de septembre dernier, a réalisé des résultats positifs et compte à présent 4000 chauffeurs de taxis inscrits ayant effectué plus de 750.000 trajets en 2018 transportant 200 000 passagers.

« Telles sont en effet les statistiques de Heetch au Maroc alors même que l’application n’est actuellement active que dans deux villes : Casablanca depuis novembre 2017 et Rabat depuis septembre 2018 », a-t-il précisé, observant que l’obtention officiellement de l’autorisation d’exercer de la Wilaya de Casablanca, constitue un prélude à une légalisation sur l’ensemble du territoire national.

Pour sa part, le président du conseil d’administration de la société, Hicham Amadi, a relevé qu’il s’agit d’une « expérience distincte » compte tenu qu’elle a mis d’accord des acteurs appartenant à deux mondes traditionnellement opposés (syndicats/entreprises) permettant ainsi l’émergence d’une entreprise qui contribuera au développement du secteur du transport privé, en lui insufflant une nouvelle dynamique.

Il a fait remarquer que les autorités locales ont interagi positivement avec cette application, dont le Maroc est l’un des premiers pays à procéder à sa réglementation.

De son côté, Sadik Boujaera, Secrétaire général adjoint du Syndicat national des taxis de l’UMT, a affirmé que les représentants syndicaux des professionnels du secteur se félicitent de l’autorisation d’exercer délivrée à Heetch par la Wilaya de Casablanca.

« Cette décision vient en effet couronner le travail accompli en commun entre nos deux parties en vue d’améliorer les conditions de travail des taxis, tout en offrant aux usagers un service de qualité », a-t-il ajouté.

En plus de sa dimension pratique et commerciale, l’application Heetch revêt un réel caractère social en partant du principe qu’un chauffeur de taxi « en bonne santé et heureux » est forcément un chauffeur de taxi « efficace et sympathique avec ses passagers », estime-t-on.

Présente au Maroc depuis novembre 2017, Heetch emploie dans ses bureaux casablancais une quinzaine de salariés et envisage d’en recruter prochainement d’autres en vue d’accompagner sa progression au Maroc.

Soucieuse de développer une solution viable, légale et concertée avec les professionnels du secteur et les pouvoirs publics, Heetch a développé le label ”Fiddek” en partenariat avec le Syndicat national des taxis marocains relevant de l’UMT.

Ce label permet de garantir un certain nombre de critères liés notamment à la propreté et à la qualité de service. L’offre ”Fiddek” de Heetch demeure la première application de transport au Maroc à avoir été dotée d’un cadre légal. Elle est également la première à avoir obtenu l’autorisation d’exercer délivrée par la Wilaya de Casablanca.

Charger plus dans National

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À Découvrir Aussi

LA PRISON D’OUJDA DÉMENT TOUTE TENTATIVE DE VIOL SUR UN DE SES DÉTENUS

Les informations relayées par certains Sites électroniques sur le viol d’un détenu interpe…