M. AZOULAY REND HOMMAGE AUX TROIS ROIS DU MAROC POUR AVOIR HONORÉ LA MÉMOIRE DE JUIFS PERSÉCUTÉS ET MORTS PENDANTS L’HOLOCAUSTE

M. André Azoulay, conseiller de SM le Roi Mohammed VI , a rendu, mardi à Marrakech, hommage aux Trois Rois du Maroc, Feu SM le Roi Mohammed V, Feu SM le Roi Hassan II et SM le Roi Mohammed VI, pour avoir “honoré la Mémoire de juifs persécutés et morts” pendant l’Holocauste.

Intervenant à l’ouverture d’une Conférence internationale sur les thèmes “l’importance de l’enseignement des leçons de l’Histoire : l’Holocauste et les grandes tragédies de l’Histoire” et “Honorer les Justes dans le monde Musulman”, M. Azoulay a salué l’attitude courageuse et exemplaire, tellement universelle de Feu SM le Roi Mohammed V, qui a résisté à toute intimidation, a pris une position courageuse et a refusé publiquement de persécuter ses citoyens juifs.

Il a, dans ce cadre, souligné que le Maroc, sous la conduite de Feu SM le Roi Mohammed V, figurait à la tête des pays arabes qui ont manifesté leur refus de la persécution des juifs durant cette période.

SM le Roi Mohammed VI s’inscrit dans la continuité de l’engagement de Feu SM le Roi Mohammed V et de Feu SM le Roi Hassan II, a-t-il poursuivi, rappelant le contenu du message adressé par SM le Roi Mohammed VI aux participants à la Conférence de lancement du projet Aladin, dans lequel le Souverain avait affirmé : “Ma lecture de l’holocauste et celle de mon Peuple ne sont pas celle de l’amnésie. Notre lecture est celle d’une blessure mémorielle que nous savons inscrite dans l’un des chapitres les plus douloureux, dans le panthéon du patrimoine universel”.

M. Azoulay a appelé les participants étrangers à relayer ce message porté par le Maroc, une terre d’Islam qui a reconnu, dans sa nouvelle Constitution, l’apport de toutes les Civilisations qui se sont succédé: la civilisation amazighe, la civilisation juive et la grande civilisation arabo-musulmane.

 

Organisée par le projet Aladin, l’Université Mohammed V de Rabat, l’Université Cadi Ayyad de Marrakech en partenariat avec l’UNESCO, cette Conférence rentre dans le cadre du projet de la promotion du rapprochement culturel fondé sur la connaissance mutuelle, l’éducation et le respect de l’Histoire, la primauté du dialogue et de la recherche de la paix sur la culture de l’affrontement et de la guerre.

Les participants débattront durant deux jours de thématiques se rapportant à “l’enseignement des leçons de l’Histoire, notamment celle de l’Holocauste, peut-elle sauver le monde d’un choc des cultures?”, “Récits d’héroïsme: ces musulmans qui ont sauvé des juifs pendant l’Holocauste”, “Soixante-dix ans plus tard, le monde a-t-il retenu les leçons de l’Holocauste?”, “place des religions dans l’enseignement de l’Histoire et de l’éthique”, “Les juifs et les musulmans au Maghreb : une histoire partagée”, “Histoire et culture des juifs d’Algérie et de Tunisie” et “la dimension juive de l’histoire et de la culture du Maroc”.

Le projet Aladin a été lancé en mars 2009 sous le parrainage de l’UNESCO et depuis lors est soutenu par plus d’un millier d’intellectuels, universitaires et personnalités publiques issus de plus de 50 pays du Moyen-Orient, d’Afrique, d’Asie, d’Europe et d’Amérique du Nord.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button