LA MUSIQUE REGGAE BIENTÔT PATRIMOINE IMMATÉRIEL HUMAIN

Sous la tutelle d’Audrey Azoulay, Directrice Générale de l’UNESCO, le Comité du Patrimoine Immatériel en charge d’examen des 40 dossiers de candidature pour cette prestigieuse liste s’est réuni à Port-Louis, la capitale de l’île Maurice, depuis le 26 novembre.Il a examiné l’apport de la musique Reggae et va devoir définir sa légitimité d’appartenir à ce Patrimoine.

L’UNESCO a souligné «la contribution» de la musique Reggae à la prise de conscience internationale «sur les questions d’injustice, de résistance, d’amour et d’humanité», grâce à des artistes comme Bob Marley.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button