50 ANS APRÈS,UN ÉVADÉ D’ALCATRAZ ,CROYAIT NOYÉ,REFAIT SURFACE:VOICI SA LETTRE!

Cinquante-six ans après la spectaculaire évasion de la prison d’Alcatraz, une lettre a refait surface et relancé l’enquête des policiers. Les trois hommes qui ont réussi à s’échapper en 1962 ont-ils survécu à leur fuite ? 
Au milieu de l’eau, dans la baie de San Francisco, une île. Celle d’Alcatraz, qui autrefois fut le repère des pires criminels américains. Ce pénitencier de haute sécurité a vu passer entre ses murs de pierre Al Capone, dit Scarface, baron du crime organisé de Chicago, Creepy Karpis, qui y passa 26 ans ou encore Henri Young, qui assassina un codétenu à la petite cuillère… On disait de cet endroit qu’il était le plus sûr du pays. Pourtant, en 1962, trois hommes sont parvenus à le faire déjouer.Le 11 juin de cette année-là, Frank Morris et les frères Clarence et John Anglin, tous condamnés pour braquages de banques, parviennent à s’évader. Durant des mois, ils ont creusé un tunnel à travers les murs à l’aide de cuillères aiguisées. Après le couvre-feu des gardiens, à 21 heures, les trois camarades mettent en place les derniers détails de leur plan. Dans leurs lits, ils installent de fausses têtes en plâtre et en papier mâché qui leur servent de leurres. Puis, le trio parvient à se rendre dans un couloir de service situé derrière leurs cellules. Ils montent ensuite sur le toit et descendent vers la mer, où ils retrouvent un radeau de fortune fait d’un assemblage de vieux manteaux de pluie et de gilets de sauvetage. Le lendemain, les gardiens découvrent leurs lits vides. Le FBI lance des recherches nationales, en vain. Personne ne sait alors si les trois hommes ont survécu à leur évasion. Des restes de leur radeau sont découverts quelques temps plus tard, mais jamais les agents ne pourront affirmer avec certitude que les prisonniers sont bien morts noyés, comme beaucoup le pensent. En 2013, les autorités ont reçu une mystérieuse lettre manuscrite, qui n’a été dévoilé publiquement que cette semaine,Paris Match en fait échos et relate toute l ’histoire…A lire absolument!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button