SETTAT: LA DREFLCD VIENT DE LANCER LA CAMPAGNE DE PLANTATION FORESTIÈRE 2018/19 POUR UNE SUPERFICIE DE 2034 HA D’UN COÛT DE 24 MDH

La Direction Régionale des Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification (DREFLCD) du Centre a lancé, hier mercredi à Settat, la campagne de plantation forestière 2018/2019 sur une superficie de 2034ha pour un coût global de 24 millions Dhs.

Ce programme est configuré autour des reboisements forestiers, qui représentent 70pc de la superficie prévue, ainsi que de la régénération assistée des écosystèmes naturels et de l’amélioration sylvopastorale contribuant à leur tour de 10pc et 20pc respectivement.

La déclinaison territoriale de ce programme est opérée sur 24 périmètres relevant du ressort provincial de Khouribga (617ha), Benslimane (587ha), Settat (450ha), Youssoufia (150ha), Safi (100ha), El Jadida (100ha) et la Préfecture de Mohammadia (30ha).

A cette occasion, le Directeur Régional de la DREFLCD, Omar Rabhi a souligné que la réalisation de ce programme concourt aux objectifs de restauration des écosystèmes forestiers naturels, principalement de Chêne-liège et de Thuya, de gestion durable des terres en amont des bassins versants atlantiques (Oueds El Maleh, N’Fifikh et Cherrat) d’accroissement des productions ligneuses et pastorales ainsi que de renouvellement et de renforcement des trames vertes urbaines et périurbaines.

De surcroît, la DREFLCD du Centre a procédé à la production de 2 millions de plants forestiers adaptés aux conditions pédoclimatiques des périmètres retenus dans le programme de plantation en cours.

Cette production, assurée par les 5 pépinières forestières de la Région, concerne principalement 10 espèces forestières, en l’occurrence, le Thuya, le Pin d’Alep, le Chêne-liège, les Eucalyptus divers et les Acacias cumulant 85pc de la production.

D’autres espèces, Cyprès, Caroubier, Acacias divers et Filao sont destinées aux programmes d’appui à la promotion de l’arbre promus dans le cadre d’initiatives institutionnelles ou privés.

Considérant le cumul pluviométrique enregistré par le réseau climatique forestier de la Région du Centre, marqué par un module trimestriel (septembre-novembre 2018) variant de 150 à 250mm, les opérations de plantation sont lancées sous l’encadrement et le suivi du personnel forestier du terrain pour en assurer la qualité culturale requise à leur réussite.

A ce titre, des initiatives pédagogiques seront intégrées à quelques chantiers de reboisements en y associant les élèves aux opérations de plantations.

Outre les retombées socio-économiques directes de ce programme en milieu rural en termes de création de journées de travail ou de constitution de réserves pastorales d’appoint voire de restauration paysagère des forêts urbaines, entre autres, les efforts de plantations forestières contribueront tant par la régénération que par le renouvellement des peuplements forestiers, suite aux aléas climatiques exceptionnels tel que les incendies, les sécheresses ou les dépérissements, à l’adaptation des forêts aux changements climatiques.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button