SEBTA: QUAND LES MINEURS MAROCAINS INQUIÈTENT ET DÉPASSENT LARGEMENT LE NOMBRE OPTIMALE ORDONNÉ

Selon « La Vanguardia », Adela Nieto (PP), Déléguée du gouvernement de la ville de Sebta, chargée des Affaires sociales, a rappelé que ce phénomène de mineurs Marocains non accompagnés, qui se poursuit dans un rythme soutenu qui rend leur répertorisation difficile alors qu’ils sont au nombre de 360 au moment ou la capacité optimale de Sebta est comprise entre 60 et 70 mineurs « inquiète et préoccupe beaucoup », le problème c’est que cette jeunesse marocaine « n’est que de passage » dans cette ville.

Mme. Nieto a rappelé que ces enfants ont une famille au Maroc. « Certains refusent d’aller au Centre, ils veulent juste se rendre au Port pour s’échapper ».

La Déléguée a précisé qu’une situation d’urgence avait été déclarée dans le Centre en raison d’un manque de capacité. Un protocole d’action devrait être établi : « Nous allons installer des caméras dans le Port mais nous sommes débordés et nous dépensons déjà 7 millions d’euros par an. »

La Déléguée a précisé que l’immigration ne relevait pas de la responsabilité de Sebta, tout en réaffirmant l’engagement du préside occupé dans la lutte contre les migrants mineurs en errance.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button