France: Sixième samedi de mobilisation des «gilets jaunes»

Hibapress

Les « gilets jaunes », mouvement né sur les réseaux sociaux pour dénoncer la politique sociale et fiscale du gouvernement, ont reconduit samedi pour le sixième week-end consécutif

Leur mobilisation à Paris et partout en France, alors que le Parlement vient de donner son feu vert aux mesures socio-économiques urgentes de l’exécutif.

Selon les médias du pays, la mobilisation des « gilets jaunes » semble ‘’marquer le pas’’ : depuis le pic du 17 novembre, avec 282.000 manifestants, la mobilisation est en baisse, avec 166.000 personnes décomptées le 24 novembre, 136.000 les 1er et 8 décembre et 66.000 le 15 décembre.

Plusieurs actions sont annoncées ce samedi partout en France où un dispositif allégé a été mis en place en prévision de tous risques de débordement.

Ces actions, qui coïncident avec le premier jour de départ en vacances de fin d’année, pourraient occasionner des perturbations sur les routes.

A Paris, les « gilets jaunes » ont préféré jouer l’effet de surprise en procédant à un changement de stratégie et de consigne, induisant en erreur les autorités et les forces de l’ordre.

Après avoir annoncé leur intention de manifester à Versailles, fermée pour l’occasion, les « gilets Jaunes » ont convergé par centaines à Montmartre l’un des principaux touristiques de Paris mais aussi dans d’autres quartiers de la capitale. ‘’Un véritable jeu du chat et de la souris’’ auquel se livrent « les gilets jaunes », ont commenté les médias.

En province les manifestants sont toujours déterminés mais en ordre dispersé. Certains «gilets jaunes» ont annoncé leur intention de se rendre aux frontières pour des blocages. Selon les médias, les frontières avec la Belgique, l’Espagne, l’Allemagne et l’Italie sont en alerte.

Cette nouvelle mobilisation intervient alors que le Parlement vient de valider dans la soirée de vendredi les « mesures d’urgence économiques et sociales », d’un coût évalué à 10 milliards d’euros, présentées par le gouvernement pour répondre aux revendications des « gilets jaunes ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button