La Fondation CDG subventionne 94 porteurs de micro-projets

Hibapress

La Fondation de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) a remis, récemment, des subventions financières à 94 candidats porteurs de micro-projets dans différentes régions du Maroc.

Lors d’une cérémonie organisée le 21 décembre à Rabat dans le cadre de la 4ème édition du Programme national d’appui aux activités génératrices de revenus (AGRs) via le microcrédit, des trophées ont été également distribués aux associations de microcrédit (AMC) ayant mobilisé le plus grand nombre de micro-projets primés, à savoir les associations Inmaa, Attawfiq, Attadamoune et Al Amana, indique mercredi un communiqué de la CDG.

La 4ème édition du programme a connu la participation de 169 candidats porteurs de micro-projets localisés dans les différentes régions du Royaume. L’étude et l’évaluation des dossiers présentés a permis la sélection de 94 micro-projets répondant aux critères définis par le jury et aux conditions instituées par le règlement de l’appel à projets lancé en juillet 2018, précise la même source.

Initié par la Fondation CDG depuis 2014 en partenariat avec le Centre Mohammed VI de soutien à la microfinance solidaire, la Fédération nationale des associations de microcrédit et le Fonds Jaïda, le Programme national d’appui aux activités génératrices de revenus (AGRs) via le microcrédit a pour but de contribuer à la lutte contre l’exclusion sociale des jeunes par la promotion de l’auto-emploi et leur insertion et autonomie économique.

Cette initiative volontariste permet l’identification et le soutien financier d’initiatives en matière d’AGRs portées par des micro-entrepreneurs, hommes et femmes, accompagnés par les AMC, et dont la viabilité et la pertinence ont valu à ces projets un préfinancement de la part de ces dernières.

Chaque année, un appel à candidature est lancé auprès des associations de microcrédit en vue d’identifier des projets en cours de création ou de création récente éligibles au soutien du programme. L’aide financière de la Fondation CDG qui leur est attribuée permet de financer une partie ou la totalité de leur apport personnel, et équivalent à 50% du coût du projet à la limite du plafond du crédit attribué par les AMC, explique le communiqué.

Les bénéficiaires suivent également une formation dispensée par le Centre Mohammed VI de soutien à la microfinance solidaire et profitent d’un accompagnement ciblé par le Fonds JAIDA et la FNAM via les AMC dans l’objectif de garantir la viabilité et la pérennité de leurs micro-entreprises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button