ALGÉRIE/FRANCE: POURQUOI LES 2 NE VEULENT POINT DE LA DÉPOUILLE DE CHERIF CHEKATT, LE TUEUR DU MARCHÉ DE NOËL À STRASBOURG

Chérif Chekatt, 29 ans, a été abattu par la police dans la soirée du jeudi 13 décembre, après 48 heures de traque. Fiché S, il est l’auteur de l’attaque du Marché de Noël qui, selon un dernier bilan, a fait cinq morts et plusieurs blessés.

Le père de Cherif Chekatt, avait fait alors la  demande de rapatrier le corps de son fils en Algérie mais les autorités algériennes ont purement et simplement rejeté cette requête.

« Dès qu’il a commis cet acte terroriste, il s’est coupé de la mère patrie (…). Conformément à la doctrine algérienne concernant cette question, les autorités du pays refuseront la requête de rapatriement du corps », a-confié la source de TSA.

Ce n’est pas la première fois que l’Algérie refuse une demande de rapatriement de corps de terroristes algériens morts à l’étranger. En atteste le cas Mohamed Merah, qui avait lui aussi agit en France.

Les autorités françaises avaient auparavant demandé le rapatriement de sa dépouille vers son pays d’origine car la Mairie de Strasbourg refusait l’autorisation d’inhumation dans un cimetière Communal pour, tout simplement, éviter, par la suite,  des troubles à l’ordre public.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button