ONHYM: TOUTES LES RECHERCHES, TOUS LES PARTENARIATS, TOUS LES FORAGES ET TOUS LES BILANS DE L’AN 2018

A l’occasion de la tenue hier lundi à Rabat de la 15ème Session de son Conseil d’Administration sous la présidence du ministre de l’Energie, des Mines et du Développement Durable, Aziz Rabbah, l’ONHYM  a révélé dans un communiqué qu’à la fin de novembre 2018, la recherche d’hydrocarbures a couvert une superficie totale de 126.971,71 km² et comptait 28 permis en onshore, 42 permis en offshore (dont 17 ONHYM), une autorisation de reconnaissance et 10 concessions d’exploitation (dont 1 ONHYM).

Le nombre total de partenaires s’élève à 13 pour la recherche des hydrocarbures, a souligné l’ONHYM qui dit avoir redoublé d’efforts, dans un contexte de reprise de la croissance mondiale, marquée par une légère augmentation des investissements en exploration-production, pour maintenir et développer ses partenariats existants en conformité avec leurs engagements contractuels et, d’autre part, pour attirer de nouvelles compagnies et continuer à dynamiser la reconnaissance et l’évaluation du potentiel des bassins sédimentaires marocains.

L’Office note, par ailleurs, que l’année 2018 s’est également caractérisée par le forage de 7 puits (5 dans le bassin du Gharb, dont 4 sont positifs, 1 sur Grand Tendrara et un 1 en offshore) et la signature de 3 nouveaux accords pétroliers avec les sociétés Repsol et Shell sur la zone Tanfit et Sound Energy sur la zone Sidi Moktar Onshore et Grand Tendrara.

Pour la recherche minière, les travaux en 2018 ont porté sur 49 objectifs situés dans les zones les plus prometteuses du pays.

Les travaux en partenariat, quant à eux, ont intéressé 14 objectifs dont 04 pour les métaux précieux, 06 pour les métaux de base et 04 pour les roches et minéraux industriels.

En outre, l’ONHYM fait remarquer que dans le cadre de la recherche stratégique, les travaux ont concerné six projets en plus de la géothermie, à savoir la campagne de géochimie alluvionnaire dans le Haut Atlas central, le projet intégré d’exploration minière dans les Provinces du Sud, le projet intégré d’exploration minière dans l’Anti-Atlas, le traitement des images multispectrales dans les Provinces du Sud, le contrôle des cibles hyperspectrales de l’Anti Atlas occidental et l’analyse et interprétation des données géophysiques aéroportées dans l’Anti Atlas occidental.

S’agissant de la production d’hydrocarbures, l’Office note que durant l’année 2018, le volume de gaz naturel algérien ayant transité par le Gazoduc Maghreb-Europe a enregistré une augmentation de 18,9% par rapport à 2017, en passant de 7,95 milliards NM3 à 9,45 milliards NM3.

Le chiffre d’affaires généré par la vente des hydrocarbures à fin décembre 2018 s’élève à 141,5 millions de dirhams H.T, contre 110,67 millions de dirhams H.T pour 2017, enregistrant ainsi une hausse de 27,8%, poursuit le communiqué.

En 2018, la coopération avec les partenaires africains a été renforcée par la signature de nouveaux accords et avenants dans le domaine des hydrocarbures et des mines, notamment avec le Congo (CRGM), le Mali (AUREP et DNGM) et le Soudan du Sud (DGS), souligne l’ONHYM, notant que le nombre total d’hommes/jours pour les formations réalisées dans ce cadre s’est élevé à 117 HJ et un cumul de 1.699 HJ depuis 2014.

Au cours de cette réunion, la directrice générale de l’ONHYM, Amina Benkhadra, a présenté l’activité de l’Office au cours de l’année 2018, l’arrêté des comptes de l’exercice 2017, le projet de budget 2019 et le plan triennal 2019-2021.

A cette occasion, le Conseil a approuvé les comptes de 2017, le projet de budget 2019 et pris acte du plan triennal 2019-2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button