LE MARIAGE: COMBIEN COUTE-T-IL?

Le Mariage reste un casse-tête chinois pour tous les prétendants à cet acte, légitime certes mais qui demande beaucoup de réflexion, comme dirait, d’ailleurs, notre adage : « Jwaj lila, tadbiro 3am ».En France, bien loin de chez nous, qui restons modestes à ce genre d’opération, comment conçoit-on ce projet ?Environ 230.000 mariages ont été célébrés en France en 2017,d’après l’Insee. Un chiffre relativement stable depuis une dizaine d’années. Entre le traiteur, le DJ, la robe, la salle… organiser des noces peut vite plomber le budget des tourtereaux. Aujourd’hui, le budget moyen d’un mariage est estimé à 10 964 euros, d’après une étude Cofidis* sur «Les Français et le mariage». Les repas et les boissons (y compris l’alcool) représentent le plus gros poste de dépenses (4450 euros en moyenne), suivis par la location du lieu (1431 euros en moyenne). À cela s’ajoute le voyage de noces pour près de 3 Français sur 4. Ils y consacrent en moyenne 3470 euros. Pour s’offrir des noces inoubliables, de plus en plus de couples envisagent de contracter un crédit à la consommation, souvent marketé «crédit mariage» ou «prêt mariage. «Ceux qui souscrivent un crédit le font notamment pour profiter pleinement et ne pas avoir à se priver», précisent les auteurs de l’étude. D’après le sondage Cofidis, 14% des jeunes ou futurs mariés envisagent d’emprunter ou ont emprunté pour s’offrir le mariage de leurs rêves. La somme empruntée s’élève en moyenne à 9611 euros. Si cette solution gagne en popularité, les jeunes fiancés envisagent d’abord de puiser dans leur épargne et/ou de solliciter l’aide de leurs proches. Ainsi, 77% puisent dans leur épargne personnelle, et 47% reçoivent une aide familiale. Le «Do It Yourself» est également très en vogue. 54% des personnes interrogées se disent prêtes à faire la décoration elles-mêmes. 43% comptent bien faire appel aux talents des parents, frères et sœurs ou amis. «Pourtant, faire les faire-part soi-même n’est pas forcément économique. C’est parfois moins cher d’acheter des produits tout faits», tempère Stéphane Seban.Autre astuce pour éviter d’exploser son budget: «Le bon plan est de se marier le vendredi», ajoute Stéphane Seban. «Le vendredi, les salles sont relativement vides, la plupart des prestataires sont un petit peu moins demandés, c’est la possibilité de négocier et de faire travailler tout le monde», suggère-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button