LES ACCUSATIONS D’UN CHAUFFEUR DE TAXI ENVERS UNE PATROUILLE DE POLICE DE CIRCULATION. LA SURPRISE

Dans un communiqué, la DGSN indique que suite à une infraction routière, un chauffeur de taxi s’est vu confisquer son permis de conduire par une patrouille de police de circulation, qui l’a cependant autorisé à déposer à l’hôpital un client qui était à bord pour ensuite revenir compléter les procédures du PV de la contravention mais le taximan a préféré aller déposer une plainte prétendant qu’il a été victime de chantage de la part des éléments de la patrouille.

Une opération de contrôle du retour du suspect chez les éléments de la patrouille a été menée sur ordre du Parquet compétent, afin de vérifier ses accusations, ajoute la même source, notant que ses prétentions se sont avérées fallacieuses après que les deux policiers aient insisté à mettre les menottes au chauffeur de taxi qui a tenté de les corrompre.

Le mis en cause a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du Parquet compétent en vue de déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire, indique le communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button