Incendie à Paris : la suspecte placée en détention provisoire

Hibapress

La femme suspectée d’être à l’origine de l’incendie criminel qui a ravagé un immeuble résidentiel à Paris, faisant dix morts et 96 blessés, a été mise en examen et placée en détention provisoire.

Souffrant de problèmes psychiatriques et suspectée d’être l’auteur du déclenchement de cet incendie dans l’immeuble qu’elle habitait elle-même, la quadragénaire avait été internée, dans un premier temps, dans la clinique psychiatrique relevant de la préfecture de police de Paris en attendant de trancher sur l’éventualité de sa judiciarisation.

Elle a été mise en examen vendredi pour «destruction par incendie de nature à créer un danger pour les personnes» et «destruction par incendie ayant entraîné la mort», précisent les mêmes sources en citant le parquet de Paris.

Cette femme, qui avait été interpellée en état d’ébriété, dans la nuit de lundi à mardi, peu après le départ de l’incendie, aurait effectué treize séjours en hôpital psychiatrique en dix ans, dont le dernier remontant au mois de janvier.

Cet incendie criminel, dans lequel une ressortissante marocaine de 23 ans a trouvé la mort, est le plus violent et le plus lourd en termes de victimes que la France ait connu depuis plus de 15 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button