SM LE ROI MOHAMMED VI : « POUR LES AFRICAINES ET LES AFRICAINS, LE COMBAT POUR LA JUSTICE CLIMATIQUE EST UN COMBAT POUR L’ACCÈS À UNE VIE MEILLEURE ET DIGNE ET À AVENIR PROMETTEUR »

Dans le Discours à la 1ère Conférence de la Commission Climat pour la Région du Sahel, qui a ouvert ses Travaux le 25 février 2019 à Niamey, au Niger et qui a été prononcé par le Ministre des Affaires Etrangères, Sa Majesté le Roi Mohamemd VI a lancé des messages forts :

– » Pour les Africains et les Africaines, le combat pour la justice climatique est un combat pour l’accès à une vie meilleure et digne et à avenir prometteur ».

– La nécessité  d’aborder la question du Climat de manière efficiente tout en s’attelant aux objectifs de développement socio-économique et en répondant aux impératifs sécuritaires.

– le CC  menaces la région du Sahel affectant la vie quotidienne des populations et influent négativement sur le développement socio-économique et la stabilité régionale.

– Les pénuries alimentaires et la baisse des réserves en eau ainsi que la désertification …continueront à pousser la jeunesse Africaine sur le chemin de l’exil, privant ainsi notre Continent d’une partie de ses forces vives.

C’est pourquoi, il faut

– s’investir massivement et totalement pour répondre aux aspirations des populations et aux objectifs d’un développement inclusif.

– que le combat pour la justice climatique est, pour les Africaines et les Africains, un combat pour l’accès à une vie meilleure et digne ainsi qu’à un avenir prometteur.

– Que la justice climatique ne doit pas seulement être un slogan mais une exigence de donner aux populations un accès sécurisé aux ressources de base.  

Il a été rappelé dans le Discours de Sa Majesté la genèse des trois commissions lors du  Sommet Africain de l’Action, tenu à Notre initiative, en novembre 2016, à Marrakech, en marge de la COP22 et qui  a constitué un acte politique fort de lancement de :

  • La Commission du Bassin du Congo, présidée par la République du Congo ;
  • La Commission du Sahel, présidée par la République du Niger
  • La Commission des Etats insulaires, présidée par la République des Seychelles.

Par la même occasion, le Message Royal a rappelé encore une fois :

 L’engament du Maroc à prendre en charge les études de faisabilité pour finaliser ce Plan d’Investissement Climatique et de soutenir à travers le 4C MAROC le Renforcement de capacités des experts Africains. 

Une  jeunesse africaine qui engage à ouvrir le chemin des possibles et à inscrire notre Continent sur une trajectoire vertueuse, créatrice d’opportunités et que l’avenir de l’Afrique repose sur la capacité à imaginer de nouvelles formes de réponses solidaires, selon un engagement concret et respectueux de tous les partenaires, ceux du Sud comme ceux du Nord.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button